1 756 053 visites 15 visiteurs

Sarreguemines cultive un nouvel état d’esprit !!!

24 août 2012 - 12:52

Un effectif remanié, un nouvel entraîneur et l’envie d’inculquer un état d’esprit tout neuf : l’intersaison est synonyme de nombreux changements à l’ASF 93. Une révolution en douceur pour le club sarregueminois. Interview du coach Sébastien Meyer.

 

Le principal changement de l’été du côté du stade de la Blies se situe sur le banc de touche. Antoine Mangione parti exercer au Luxembourg, Sébastien Meyer est le nouvel entraîneur de l’ASF 93. Un beau défi pour ce jeune technicien (30 ans)
, passé par la SG Marienau et l’US Forbach. Il en était l’entraîneur de l’équipe réserve la saison passée. A l’heure d’entamer le championnat de division d’honneur, il livre ses impressions.
L’INTERVIEW
• Quatorze nouveaux joueurs sont arrivés à l’intersaison. Etes-vous satisfait du recrutement ?
Sébastien Meyer : « Nous avons surtout agi en fonction des départs, parfois à des postes importants. Nous les avons compensés, mais j’ai aussi voulu des recrues à des postes où j’estimais qu’il n’y avait pas assez de concurrence. Celle-ci va permettre à certains joueurs de continuer à progresser. »
Comment s’est déroulée la phase de préparation ?
« D’un point de vue purement quantitatif, c’est positif, avec cinq victoires pour une seule défaite. Au niveau qualitatif, il y a encore des choses à améliorer, des affinités et des automatismes à trouver entre les joueurs, car le groupe est jeune. »
Comment procédez-vous justement pour trouver cette alchimie ?
« A l’entraînement, j’essaie au maximum d’éclater les groupes. Il y a des joueurs de Sarreguemines, d’autres viennent de Forbach. Il y a des jeunes, d’autres sont plus expérimentés. Ils doivent apprendre à se connaître et cela va prendre un certain temps. C’est un travail sur la durée. »
Vous aussi êtes un nouveau venu à l’ASF. Comment se passe votre intégration ?
« Très bien. Il y a beaucoup de joueurs que je connaissais déjà, parfois parce que je les ai entraînés. Et puis, le monde du football est petit. Pour l’heure, on est encore dans une période où il y a peu de pression. Le premier vrai test aura lieu samedi, quand des points seront en jeu. Les matchs amicaux se sont bien passés, mais il ne faut évidemment pas s’arrêter là. Pour l’instant, je pense que les joueurs adhèrent à mon discours. Mais le but est de les faire adhérer pendant toute la saison. »
De Forbach à Sarreguemines, avez-vous remarqué des différences entre les deux clubs ?
« J’ai été agréablement surpris par le dynamisme du comité, avec de nombreuses chevilles ouvrières. Au niveau de l’équipe, la mentalité est différente. J’essaie de cultiver un esprit de compétition, d’intégrer la notion de concurrence, car les joueurs y sont moins habitués. C’est pour cela que le recrutement a aussi été quantitatif. Il doit permettre d’améliorer la qualité du groupe. »
Quelles seront les ambitions de l’ASF 93 en division d’honneur ?
« On a clairement l’obligation de faire mieux que la saison passée, car j’estime qu’on est mieux armés. Mais je pense aussi que la DH va être plus forte cette année. Beaucoup d’équipes se sont bien renforcées. Sarreguemines fait partie des clubs qui ont de l’ambition, mais il faut voir si la mayonnaise prend. Si, au bout de quelques matchs, on voit que l’on peut jouer la montée, on assumera ce statut. Pour l’instant, on a un bel effectif, mais pas encore tout à fait une belle équipe. Mais il y a des signes encourageants. »

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Très frustré et déçu pour les joueurs suite à cette défaite. Je ne suis pas persuadé que c’est l’équipe la plus méritante qui ait gagné samedi. Notre adversaire a frappé trois fois au but sur des erreurs individuelles de notre part et marqué par deux fois...  

Nous avons maîtrisé le ballon et aussi le match, surtout en deuxième mi-temps, mais nous manquons clairement de réussite dans les deux zones de finition... C’est cruel, car nous réalisons des prestations intéressantes collectivement mais les garçons ne sont pas récompensés sur le plan comptable...  

On va continuer à travailler pour retrouver la réussite. »

Sébastien MEYER, Coach SFC