1 529 802 visites 11 visiteurs

ASF93 : Christophe Marie succède à Michel Jung

28 octobre 2012 - 11:16

Après six saisons à la tête de l’ASF 93, Michel Jung a passé le relais à Christophe Marie, jusqu’alors vice-président. Un changement dans la continuité, alors que l’équipe fanion est en tête de son championnat.

Le travail en coulisses a démarré il y a quelques mois déjà. Mais le passage de témoin a été acté mardi soir, au stade de la Blies, lors de l’assemblée générale. Christophe Marie est le nouveau président de l’ASF 93.

Changement en douceur

Dernière. « C’est un moment particulier, car c’est la dernière assemblée générale de l’ASF 93 que je préside », souligne Michel Jung dès le début de la réunion. Des raisons personnelles l’amène à ne pas briguer de nouveau mandat à ce poste, même s’il ne quitte pas le club (lire la composition du comité). Il a tout de même remercié les différents entraîneurs, les éducateurs – Patrick Pieret en tête -, les bénévoles ou encore les élus qu’il a côtoyés durant ses six années de présidence. « Je quitte le poste alors que l’ASF est en tête de la division d’honneur », se réjouit-il. Avant de rappeler, autre point positif, que « les finances allaient mal quand j’ai repris le flambeau. Elles ont été redressées ».

Continuité. « On a fait du bon travail. Chaque fois que tu as pris des décisions, je les ai appuyées, et inversement. Il n’y a jamais eu d’anicroches. » Où l’hommage de Christophe Marie à Michel Jung. Le nouveau président s’inscrit dans la continuité. Au niveau sportif, l’objectif est « de faire le mieux possible, et pourquoi pas avoir une bonne surprise en fin de saison. »

Attirer les jeunes

Bilans. Pour la saison 2011-2012, Christophe Marie a rappelé que l’équipe A, après un bon départ en DH, s’était écroulée au printemps. La B a effectué un bon parcours en PH. L’entraîneur Antoine Mangione a quitté le club en fin de saison. Il a été remplacé par Sébastien Meyer. « Après trois mois de travail, l’ambiance et les résultats sont bons. »

Du côté des jeunes, « les résultats d’ensemble sont corrects », analyse Patrick Pieret. L’éducateur soulève néanmoins un problème : « Il y a un effort à faire en terme d’effectif. Il est insuffisant pour un club comme l’ASF, nous avons du mal à faire deux équipes dans chaque catégorie d’âge. » Il prône le travail… et la patience.

Concernant la section sportive du collège Jean-Jaurès, il constate, avec regret, que peu de joueurs de l’ASF y évoluent. « Seulement 20 %, ce n’est pas assez. » Patrick Pieret évoque enfin des contacts pris avec le lycée Jean-de-Pange pour créer une section similaire en seconde l’année prochaine.

Finances. C’est le point négatif de la saison 2011-2012. Marlyse Ziegler évoque « au bas mot 25 000 € de manque à gagner », suite aux festivités du 14-Juillet « arrosées » et à des opérations avortées avec le FC Metz. Si la mairie n’avait pas octroyé une subvention exceptionnelle de 11 000 €, les comptes n’afficheraient pas un excédent d’un peu plus de 2 000 €. D’ailleurs, concernant cette subvention, Marlyse Ziegler et Michel Jung ont très peu goûté les critiques de l’opposition municipale au moment de son vote. « On sait très bien ce qui est passé sous le nez du club », souligne l’adjoint au maire Marc Zingraff pour justifier une nouvelle fois la somme.

Le budget prévisionnel 2012-2013 s’élève quant à lui à 234 750 €. Un chiffre en baisse. « On a notamment réduit les primes des joueurs de l’ordre de 20 % », précise Christophe Marie.

Terrain synthétique. Marc Zingraff a réaffirmé qu’il se ferait près de l’ancienne ferme de la Cité. « Les études avancent bien, les travaux démarreront en 2013. Par contre, nous n’avons pas de certitude sur leur durée. » L’élu ajoute néanmoins que « le stade de la Blies reste d’actualité, car nous ne ferons pas trois terrains tout de suite à la Cité ».

Le comité. Président, Christophe Marie ; présidents délégués, Jean-Luc Meyer et Michel Jung (chargé des relations avec les sponsors) ; secrétaire, Marlyse Ziegler (adjoint, Julien Lampert) ; trésorier, Jean-Luc Meyer (adjointe, Sandrine Lintz).

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC