1 782 334 visites 5 visiteurs

L'ASF93 doit se ressaisir

9 mars 2013 - 09:11

Sarreguemines, après sa déroute contre Pagny, espère se ressaisir en accueillant Neuves-Maisons, un adversaire dangereux.

Le match.

Sarreguemines : 1er (9 victoires, 2 nuls, 2 défaites). Dernier match : défaite face à Pagny/Moselle (0-4).

Neuves-Maisons : 7e (6 victoires, 2 nuls, 6 défaites) ; dernier match : défaite à Saint-Dié (1-0).

 

L’enjeu.

La défaite face à Pagny-sur-Moselle a bien montré que le leader a manqué cruellement d’entraînement, la cassure de plus de trois mois ne lui a pas fait du bien. Cette semaine, les joueurs se sont entraînés tous les jours afin d’être plus présents physiquement. Reste maintenant à savoir si les jambes ne vont pas être lourdes ce soir face à Neuves-Maisons qui restait sur une série de huit matches sans défaite avant de chuter samedi dernier dans les Vosges. Lors du match aller, les Mosellans ont largement dominé les Meurthe-et-Mosellans sur un score sans appel (1-4). Ce soir, il faudra être beaucoup plus présent sur la pelouse qu’il y a huit jours afin d’éviter le pire.

L’avis de l’entraîneur de Sarreguemines, Sébastien Meyer : « La défaite de la semaine passée était à prévoir après le scénario catastrophique de la météo qui nous a empêchés de travailler correctement pour cette reprise. Durant toute cette semaine, les gars ont bien bossés, nous n’avons pas trop préparé le match face à Neuves-Maisons mais nous avons plus travaillé pour retrouver le Sarreguemines 2012. Je pense qu’il nous faut encore deux voire trois semaines. Reste que maintenant face à Neuves-Maisons, il faudra rester vigilant et bien se comporter. »

Le groupe. Deux incertitudes par rapport à la semaine dernière, Imperato se plaint d’une douleur à la cheville et Sow d’une pointe à la cuisse. L’entraîneur a attendu hier soir pour faire son choix au niveau des retours, alors que Martinez sera certainement de la partie puisqu’il revient de suspension, Guendez, Akin ou encore Peifer devront recevoir le feu vert du coach.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC