1 616 254 visites 15 visiteurs

Meyer : « D’abord le championnat »

17 avril 2013 - 08:57

Leader de Division d’honneur, Sarreguemines reçoit aujourd'hui l’équipe réserve du FC Metz pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de Lorraine. L’occasion de faire le point avec l’entraîneur Sébastien Meyer.

 

Après Épinal, dimanche en championnat, vous jouez une autre équipe réserve d’un club de National en Coupe de Lorraine.

• Comment appréhendez-vous ce match ? « Sereinement. On n’a pas de pression. L’important, c’est la rencontre à Raon-l’Étape qui arrive derrière. Si on se qualifie, tant mieux, mais on se concentre d’abord sur le championnat. L’objectif premier sera de ne pas prendre de cartons et de ne pas se blesser. Ce match, c’est un peu la cerise sur le gâteau contre le favori de la compétition. Nous n’avons rien à perdre et on a beaucoup d’absents : des blessés, des suspendus, des joueurs qui ne pourront pas se libérer de leurs obligations professionnelles…. On fera du mieux qu’on peut. »

• En novembre 2012, vous disiez : "Je ne peux pas dire que nous jouons la montée". Qu’en est-il aujourd’hui ? « On la joue à 100 % ! C’est notre objectif : nous avons à l’idée de terminer devant. Notre position est favorable mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Ne pas regarder dans le rétro et toujours avancer. »

« Humilité »

• La saison passée, Sarreguemines était bien placé pour monter mais s’est écroulé en fin de championnat. Comment éviter un tel scénario ? « On l’a un peu écarté. Avec un meilleur mois de mars que l’année dernière, on s’est rassuré. Bon, on a eu un peu peur après le 4-0 concédé à la maison contre Pagny, mais on a bien réagi depuis ( 3 succès et 2 nuls ). Il faut beaucoup travailler et toujours se remettre en question. Je dis souvent à mes joueurs de ne pas regarder ce qu’ils ont fait mais ce qu’il reste à faire, en restant humble. J’aime beaucoup cette notion d’humilité. »

 

Miceli : pas de revanche

S’il y en a un pour qui ce rendez-vous est particulier, c’est bien Christophe Miceli. Le milieu de terrain sarregueminois a porté les couleurs du FC Metz dans sa jeunesse au sein du centre de formation. Esprit de revanche ? Il y a cinq ans, j’aurais répondu oui. Aujourd’hui, le plaisir est tout ce qui compte. Malheureusement pour lui, le joueur de 29 ans n’est pas sûr de pouvoir jouer cette rencontre. Sorti sur blessure dimanche contre Épinal, Miceli souffre des adducteurs et ne veut prendre aucun risque. Je suis du même avis que l’entraîneur : même si la Coupe de Lorraine est une belle compétition, jouer la montée en CFA 2 est quelque chose de plus important.

Source RL.

Commentaires

Davy Firmery et BRUNO TISON ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 environ 11 heures
U17-1 / US Forbach environ 14 heures
SFC vs FC MULHOUSE 1-0 1 jour
National 3 à la loupe : Lunéville avance avec humilité et 2 autres 1 jour
SFC Saison 2017-2018 : nouvelle journée 1 jour
1-0
SFC / FC MULHOUSE 1 jour
SFC / FC MULHOUSE : résumé du match 1 jour
0-11
ALLIANCE 2008 / U15-1 2 jours
ALLIANCE 2008 / U15-1 : résumé du match 2 jours
ALLIANCE 2008 / U15-1 2 jours
0-3
FR Haguenau (u15 InterRégional) / U17-1 2 jours
FR Haguenau (u15 InterRégional) / U17-1 : résumé du match 2 jours
SFC vs FC MULHOUSE 1-0 : nouvelles photos 3 jours
SFC vs FC MULHOUSE 1-0 3 jours
Yolande Bitsch, Romain TAILLEUR et Ced Hoy ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 4 jours

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC