1 612 386 visites 24 visiteurs

Sarreguemines en redemande

18 avril 2013 - 09:21

Sur sa pelouse, Sarreguemines s’est offert l’équipe réserve du FC Metz. Rafraîchissant !

 

Les locaux entament de la meilleure des façons cette rencontre avec une ouverture du score par Hassli dès les premières minutes (2e ). La réplique est immédiate. La tentative de Samongo est contrée par la défense locale (3e). Sur le corner, le capitaine messin Martin, absent des terrains depuis sept mois, se blesse et doit quitter ses coéquipiers (5e ). Sarreguemines appuie sur l’accélérateur. Guendez sert Slimani : Barret le portier messin doit s’interposer (11e ). De l’autre côté, la reprise instantanée de Domingo est bien stoppée par Marie, le portier local (16e ). Sarreguemines subit la pression messine et Marie doit plonger dans les pieds de Domingo pour écarter le danger (20e ). Les locaux refont surface. Strehl lance Hassli mais ce dernier se mélange les pinceaux dans la surface de vérité messine (23e ). Dans la continuité de l’action, la frappe de Schipan frôle le montant gauche de Marie (24e). Son vis-à-vis ne se fait pas surprendre sur le magnifique coup franc frappé par Strehl (27e ). Dans le dernier quart d’heure, Metz continue son forcing mais ne trouve pas la faille dans la défense locale. Sarreguemines a encore une superbe occasion par Hassli, mais Barret, d’un arrêt réflexe, met la balle en corner (45e ).

La seconde période débute comme la première s’était terminée avec une domination messine. Le centre tir de Ousseini donne des frayeurs à la défense sarregueminoise (50e ). Le club local a du mal à déployer son jeu habituel.

Strehl crucifie Metz

Metz garde le monopole du ballon. Domingo voit sa frappe passer de peu à côté de la cage de Marie (60e ). Ce dernier est à la parade sur le tir croisé de Schipan (66e ).

Sept minutes plus tard, Metz se voit réduire à dix suite à l’expulsion de Ousseini sur une grosse faute sur Marie (73e ). Sur quasiment la première véritable occasion dans cette seconde période, le missile de Slimani s’écrase sur le montant de Barret (80e ). Les locaux se mettent définitivement à l’abri. Strehl profite d’une mauvaise relance de la défense messine pour s’en aller battre de près Barret (85e ). Dans l’ultime minute, Strehl a la balle de KO, mais rate de peu le cadre (90e ). Sarreguemines tient son joli succès.

Source RL

Commentaires

Patrick Duval 18 avril 2013 23:29

J'en suis ravi pour vous M. Lampert cela prouve que votre équipe a progressé!!!

Staff
Julien LAMPERT
Julien LAMPERT 18 avril 2013 22:35
Dirigeant

Merci Mr Weber pour votre soutien, c'est grâce à des supporters comme vous que l'ASF93 va pouvoir grandir. Et pour votre gouverne Mr Duval, se sont ces mêmes joueurs messin qui ont infligé un 3-0 en match de préparation à l'ASF !!!

bertrand weber 18 avril 2013 14:52

encore bravo a ASF 93 ( joueur et entraineur ) vous nous avez fait plaisir contre ces "modeste" NATIONAUX du FC METZ

Patrick Duval 18 avril 2013 11:18

Sans remettre en cause la victoire de l'ASF dont je vous félicite, il faut préciser que, contrairement à ce qu'écrit le Républicain Lorrain dans son édition de ce jour, ce n'est pas la CFA de Metz qu'a rencontrée Sarreguemines mais des joueurs qui ne jouent pas ou peu avec les U19 Nationaux de Metz. Ainsi hier, au coup d'envoi, le joueur le plus âgé était le capitaine Erwan Martin, qui a 20 ans. Le reste de l'équipe était composée à égale partie de joueurs de 18 et 19 ans....

kevin FIRMERY 18 avril 2013 10:22

il est la Gianni !!!! Physique on passe pas :-)

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC