1 529 798 visites 9 visiteurs

Sarreguemines sur sa lancée ?

20 avril 2013 - 09:26

Les Sarregueminois, leaders du championnat, se déplacent dans les Vosges avec une grosse envie de conserver leur place.

 

Le match. Raon-l’Étape : 12e (4 victoires, 4 nuls, 10 défaites) ; dernier match : victoire à l’APM Metz (2-4).

Sarreguemines : 1er (12 victoires, 4 nuls, 2 défaites). Dernier match : victoire face à Épinal (4-1).

L’enjeu. 1-5 à Saint-Dié, 4-1 face à Épinal (B) et une belle qualification, mercredi soir, pour les quarts de finale de la Coupe de Lorraine face à la réserve du FC Metz (2-0) et cela malgré l’absence de cinq titulaires, Sarreguemines prouve bien qu’il n’est pas leader pour rien. Demain dans les Vosges, les coéquipiers de Dekoun voudront rester sur cette ligne de victoire afin de conserver leur fauteuil. Mais attention, les Raonnais sont encore loin d’avoir leur billet du maintien, ils ne disposent que d’un petit point d’avance sur le premier relégable Creutzwald. Autant dire que les Mosellans s’attendent à une rude épreuve même si 14 points les séparent au classement et s’ils avaient gagné le match aller 2-0. A huit journées du terme, Raon va tenter l’exploit de battre le leader euphorique ces dernières semaines. Sarreguemines est averti.

L’avis de l’entraîneur de Sarreguemines, Sébastien Meyer : « Raon vient d’accrocher une équipe de CFA 2 mercredi en coupe de Lorraine Lunéville (1-1). Au fil des matches les joueurs reviennent tout doucement. Ça va être un piège à éviter. Il faudra montrer ce que l’on fait depuis trois semaines, et l’on devra être patient et vigilant ».

Le groupe. Akin et Martinez sont toujours suspendus, l’infirmerie se remplie au fil des matches, après M’Barki, et Miceli (incertains), Manuel Cerati les a rejoints après la rencontre de mercredi (blessé aux adducteurs). Le coach composera son groupe après le dernier entraînement de vendredi.

Source RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC