1 612 388 visites 23 visiteurs

Sarreguemines, ça rigole

26 avril 2013 - 08:59

L’ASF 93 coule des jours heureux. Le club domine la Division d’honneur et vient de s’offrir, en marge du football, une séance de vidéo bien frappée dans son vestiaire.

L’ASF 93 se porte bien, merci pour elle. Leader de DH, Sarreguemines fonce vers le championnat de France, vingt ans après sa dernière apparition à ce niveau (1993). Ce n’est pas son seul fait d’armes du moment. En parallèle, deux hommes lorgnent le titre de meilleur buteur et, en coulisses, le club s’offre de petits plaisirs pour égayer son quotidien. Le point sur un club heureux.

La montée à l’horizon

Le CFA 2 tend les bras aux Sarregueminois. Ils y pensent sans doute en se rasant le matin mais ne le disent pas trop fort. Pas encore en tout cas. « Depuis décembre, l’objectif est de jouer la montée à fond , explique le buteur Hassan M’Barki. Pour le moment, ça sent bon mais on va attendre de recevoir Magny. Il est encore un peu tôt pour s’enflammer, d’autant que les petites équipes ne sont pas faciles à jouer non plus dans ce championnat. »

Le président Christophe Marie observe la même prudence. « On y pense, bien sûr, et on l’espère cette montée, mais on n’ose pas encore prendre les devants, dit-il. Le CFA 2, c’est un autre monde au niveau des infrastructures, des finances. Et puis, on va attendre de prendre les points parce que Magny arrive au galop. »

Le patron savoure ce parcours pour le moins inattendu. En juin dernier, il n’avait pas encore d’entraîneur et ignorait les futurs contours de son effectif. « On partait dans l’inconnu , poursuit-il, mais dès que Sébastien (Meyer) et Morad (Benachour) sont arrivés, tout s’est décanté. » Quatorze recrues plus tard, « l a mayonnaise a pris, savoure le président. C’est beau à voir. »

Des buteurs en feu

Ils étaient en embuscade, derrière Dauphin, Jospitre et Babit, mais ils reviennent en trombe sur les cimes du classement des buteurs. Hassan M’Barki, auteur d’un triplé ce week-end, et Jordan Strehl pointent tous deux à 12 unités cette année. Le président glisse une pièce « sur Hassan » pour l’emballage final. L’intéressé promet d’ailleurs « d’essayer le quadruplé » contre Amnéville demain, pour rattraper Brian Dauphin, le buteur de Magny (16 buts). Strehl aura sans doute un mot à glisser dans les débats. Il avait déjà remporté le pompon la saison dernière (19 buts).

Un vestiaire en forme

Sarreguemines, c’est aussi une vie de groupe cette saison. « On a aménagé un espace avec télé et table de ping-pong en haut des tribunes, complète Christophe Marie. Les joueurs viennent souvent une heure avant les matches pour s’y retrouver et ils peuvent en repartir à minuit. » Ces garçons s’apprécient et ils l’ont fait savoir en se fendant, vendredi dernier, d’un Harlem Shake , ces clips en vogue montés sur un son du DJ Baauer. Où l’on voit ce petit monde en costume et en délire. Où s’apprécie, aussi, le déhanché suave de Mike Tabone dans un string qui ne l’est pas moins. « Lui, c’est le meilleur !, certifie M’Barki. L’idée vient de Morad (le coach de la réserve). Il voulait ressouder les liens. » Le résultat se déguste en vidéo sur le site du club. Le président la regarde « tous les jours ».

 

Source Christian JOUGLEUX du RL

Commentaires

Staff
Gaëtan Tarby
Gaëtan Tarby 26 avril 2013 12:36

D'accord. C'était juste pour savoir ^^ Notre Mangenot n'y est plus donc :(

Staff
Julien LAMPERT
Julien LAMPERT 26 avril 2013 12:21
Dirigeant

C'est uniquement DH

Staff
Julien LAMPERT
Julien LAMPERT 26 avril 2013 12:18
Dirigeant

Le classement des buteurs est faux, je leur ai signalé cette semaine.

Staff
Gaëtan Tarby
Gaëtan Tarby 26 avril 2013 11:16

http://lorraine.fff.fr/common/ligue/bib_res/ressources/2100000/5500/130423124018_tableau_offensive_-enregistre_automatiquement--sem_17.pdf +++ Ce classement serait-il faux ? Les 12 buts c'est CDL, CDF, DH ? Ou alors c'est D.H ?

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC