1 529 801 visites 10 visiteurs

Sarreguemines se méfie

27 avril 2013 - 09:04

Sarreguemines aura du travail face à Amnéville 2.

 

Le match. Sarreguemines : 1er (13 victoires, 4 nuls, 2 défaites). Dernier match : victoire à Raon (2) (1-4).

Amnéville (2) : 4e avec 32 points (9 victoires, 5 nuls, 5 défaites) ; dernier match : nul face à Pagny (1-1).

L’enjeu. La série Vosgienne s’est terminée par un large succès 1-4 dimanche dernier à Raon (2). Sarreguemines a remporté ses trois confrontations d’affilée face aux formations vosgiennes (1-5 à Saint-Dié, 4-1 face à Épinal 2). Ce soir, à domicile, les coéquipiers de Dekoun voudront poursuivre sur cette ligne de victoire afin de préserver leur fauteuil et surtout les six points d’avance sur leur dauphin, la RS Magny. Mais ils devront se méfier de cette formation amnévilloise qui reste sur trois nuls consécutifs. Les quatre prochaines rencontres seront quasiment des finales pour l’AS Sarreguemines. Après, Amnéville, les joueurs de Sébastien Meyer rencontreront le 1er mai Creutzwald, qui joue son maintien, avant d’affronter le CSO Blénod trois jours plus tard et la RS Magny le 11 mai. Après ce difficile périple, Sarreguemines sera fixé sur son sort en championnat. Entre-temps, les Sarregueminois auront à disputer leur 8e de finale de la coupe de Lorraine à Sarrebourg (1D).

L’avis de l’entraîneur de Sarreguemines, Sébastien Meyer : « Il nous reste 21 points à prendre, il nous en faut 15. Soit cinq matches à gagner dont trois à domicile. Même si nous avons gagné 1-3 à Amnéville, il faudra rester sur nos gardes, car l’adversaire a des qualités et voudra certainement nous créer des problèmes. »

Le groupe : Akin et Martinez ont purgé leurs matches de suspensions et réintègrent le groupe, Manuel Cerati est toujours indisponible (blessé aux adducteurs). Le coach reconduira en partie l’équipe victorieuse de Raon-l’Étape la semaine passée.

Source RL.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC