1 612 389 visites 21 visiteurs

Morad Benachour : « A nous d’écrire la suite »

18 mai 2013 - 11:11

L’équipe A assurée de sa promotion en CFA 2, c’est l’équipe B de l’ASF 93 qui est désormais au centre de toutes les attentions. Elle est en course pour la montée en DHR, niveau auquel végétait l’équipe fanion il y a quelques saisons.

Et si l’ASF 93 faisait coup double ? De retour en championnat national depuis quelques jours, le club pourrait bien vivre une fin de saison en apothéose. L’équipe réserve est en tête de son groupe de promotion d’honneur. Elle joue un match en retard samedi à 18 h contre Marienau. Une rencontre particulière pour l’entraîneur Morad Benachour, un ancien de la SG Marienau.

L’INTERVIEW

• Votre équipe reste sur six succès en championnat et vous voilà en leader. Qu’est-ce qui explique cette série ?

Morad Benachour : « On a sur enchaîner les victoires au moment où nos adversaires ne marquaient plus trop de points au classement. On a aussi profité de l’apport d’un ou deux joueurs venus d’au-dessus. »

• La bonne dynamique de l’équipe A ne joue-t-elle pas un rôle ?

« Bien sûr. Depuis le début de la saison, elle est en tête de la DH. Ça nous stimule. On partage chaque fête après une victoire, ça a créé un bon état d’esprit dans tout le groupe. »

• Ce match en retard contre Marienau, une équipe encore bien placée au classement, est-il un tournant ?

« Déjà, c’est un match spécial car je suis un ancien de la SG Marienau. C’est une équipe capable de sortir un match de gala, comme elle l’a fait contre Merlebach. Ils seront forcément motivés. »

• Après Marienau, il vous restera deux matchs contre Devant-les-Ponts et Boulay, deux équipes plus abordables sur le papier…

« Pour Devant-les-Ponts, je suis d’accord. Mais je me méfie de Boulay. Ils nous ont battus au match aller. C’est l’équipe qui m’a fait la plus forte impression cette saison, donc ça va être compliqué jusqu’au bout. »

• La montée en DHR était-il l’objectif en début de saison ?

« Pas du tout. Les dirigeants m’ont demandé d’instaurer une bonne ambiance dans l’équipe et d’assurer le maintien le plus rapidement possible. L’appétit est venu en mangeant. »

• Avec la promotion de la A, ne serait-il pas intéressant de monter également pour garder un écart convenable entre les deux équipes ?

« C’est effectivement important. Vu la tournure des événements et notre position, ce serait une déception de ne pas monter en DHR. L’équipe A a écrit une belle page de l’histoire du club. A nous d’écrire la suite. »

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC