1 532 364 visites 28 visiteurs

Sarreguemines savoure

25 mai 2013 - 09:04

Les Sarregueminois joueront leur match à fond pour ne pas fausser le championnat.

Le match. Montbronn : 13e (4V, 6N, 13D). Dernier match : victoire à Neuves-Maisons (1-2). Sarreguemines : 1er (15V, 6N, 2D). Dernier match : nul face à Magny (2-2).

L’enjeu. Il n’y en aura pas pour ces deux formations qui connaissent leur sort. Pour Montbronn, la relégation est inévitable et pour Sarreguemines, le titre de champion et l’accession en CFA 2 est d’ores et déjà acquis. Seul véritable enjeu, le prestige de la victoire. Ces deux équipes se sont rencontrées déjà à deux reprises cette saison. Lors du match aller, elles se sont quittées sur un score de parité et vierge puis en Coupe de Lorraine, les coéquipiers de Dekoun se sont imposés 2-1. Montbronn ne voudra pas décevoir ses fidèles supporters tandis que Sarreguemines voudra prouver qu’il n’est pas champion pour rien.

L’avis de l’entraîneur de Montbronn, Philippe Marchal : « Ce sera un match particulier contre nos voisins et le champion du groupe. Bon nombre de mes joueurs vont vouloir démontrer que nous sommes capables de rivaliser. Je pense que sur un match c’est possible, la confrontation s’annonce ouverte et intéressante.»

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer : « Ça va être un derby difficile. Nous allons pour gagner le match afin d’éviter de fausser le championnat, pour savourer et honorer notre titre de champion ».

L’effectif de Sarreguemines. Il sera amoindri avec les suspensions de Certai, Martinez et Strehl. L’entraîneur fera appel pour ce déplacement à Karayer, Sow, Akin, Konieczky plus un quatrième joueur qu’il choisira à l’issue de l’entraînement du vendredi soir.

Le groupe de Montbronn. Tarter, Aznar, Schmitt, Schaefer, Behr, Geyer, Calcaterra, Chalon, Luc Dellinger, Freyermuth, Ruff, François Dellinger, Debib.


Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC