1 532 355 visites 27 visiteurs

Une section football ouvrira à la rentrée au Pange

11 juin 2013 - 09:46

Au mois de septembre, quinze adolescents intégreront une toute nouvelle section sportive consacrée au football au lycée Jean-de-Pange. Ils jongleront entre les études et quatre heures d’entraînement par semaine.

A la prochaine rentrée scolaire, le lycée Jean-de-Pange étoffera encore un peu plus de formation en ouvrant une nouvelle section sportive, avec du football. Une telle section existe déjà au collège Jean-Jaurès depuis 1999. « Il était important d’avoir une continuité pour la préformation », explique Eric Becker, détaché par l’ASF 93 pour encadrer les jeunes sportifs. Celui qui dirige les entraînements des collégiens prendra aussi en charge ceux des lycéens à partir du mois de septembre.

Des tests mercredi 19 juin

Les séances balle au pied seront programmées deux jours dans la semaine, a priori en matinée, pendant deux heures. Elles se dérouleront au stade de Neunkirch, Pour faire le trajet, ils emprunteront les lignes régulières Cabus. Ils bénéficieront d’une carte de transport gratuite, et nominale.

Cette nouvelle section s’adresse, dans un premier temps, à quinze élèves qui entrent en classe de seconde. Les candidats devront se présenter le mercredi 19 juin à 14 h au stade de la Blies pour passer des tests physiques. Ce jour-là, il sera également indispensable d’apporter ses bulletins scolaires. Car les aptitudes footballistiques comme scolaires seront disséquées avant d’admettre un élève.

La tête et les jambes

Le proviseur du lycée Jean-de-Pange, Daniel Viennet, voit dans l’ouverture de cette section dans son établissement l’opportunité « d’avoir une diversité, pour toucher des jeunes qui ont envie de réussir à l’école et en sport ». Et insiste sur le suivi pédagogique qui sera mis en place pour créer « une émulation entre le projet sportif et scolair e ».

La section se destine principalement aux footballeurs du bassin de recrutement de Sarreguemines. Mais le lycée a la capacité, avec sa demi-pension et son internat, d’accueillir quelques élèves d’horizon plus lointain.

Après la première "promotion" de quinze élèves en septembre, le même nombre sera recruté chaque année. A noter toutefois que les lycéens-footballeurs qui passeront de seconde en première et de première en terminale n’auront pas forcément le choix entre toutes les filières d’enseignement, mais a priori entre un bac général et un bac technologique.

Un même but pour la ville et l’ASF 93

Du côté de la mairie, qui appuie le projet en mettant des moyens humains et matériels à disposition, on est également satisfait de la création de cette nouvelle section. « Il y a deux intérêts en jeu , explique l’adjoint au maire Marc Zingraff. Tout d’abord celui de l’élève, qui bénéficiera d’un suivi scolaire de qualité. Nous avons un certain recul avec les autres sections sportives et nous observons toujours la même règle : ceux qui tiennent la route en sport tiennent aussi la route dans les études. Il y a aussi un intérêt pour le club de l’ASF 93 : il est important de faire de la formation, pour s’assurer un vivier de formation. »

Ce que le président de l’ASF 93 Christophe Marie, ne dément pas, même si tous les élèves de la section n’auront pas à prendre de licence dans son club : « A terme, nous aurons une vue globale sur les jeunes de la 6e à la terminale. »

Renseignements auprès du proviseur adjoint du lycée Jean-de-Pange au 03 87 98 07 73 ou d’Eric Becker au 06 18 54 46 44.

Source RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC