1 756 054 visites 15 visiteurs

Le SFC se prépare en champion !

21 août 2013 - 09:05

Le Sarreguemines football club (ex ASF 93) monte en puissance ! Si la saison s’annonce difficile, c’est en champion que le club va l’aborder, après avoir vaincu Lunéville dimanche. De bon augure…

Champion des champions ! Le Sarreguemines football club (SFC) ne voulait pas se mettre trop de pression, mais le match contre Lunéville, dimanche, était un véritable test, entre une équipe qui descend (et qui compte bien retrouver l’élite) et une équipe qui "prend sa place" en CFA 2. Avec, à la clé, une victoire acquise dans la douleur, puisqu’il y eut deux cartons rouges… Mais ils ont gagné le trophée des champions !

Le président, Christophe Marie, évoque le contexte tendu, et note : « Il n’y avait pas le même engouement qu’après le match contre Magny. En coulisses, c’était plus feutré… Mais c’est encourageant. » Avec les joueurs, il a savouré ce titre, sur un terrain qui n’avait pas tellement réussi aux locaux. « La dernière fois, on avait pris 4-0 ! » Là, l’équipe a non seulement remporté le match, mais a aussi inscrit une nouvelle ligne au palmarès du club.

Travailler le mental

Pour les matches de préparation, le coach, Sébastien Meyer, avait voulu des équipes « huppées » et les joueurs ont vu quel était le chemin à parcourir pour atteindre l’objectif, « le maintien ». Le président précise : « On s’est calé sur le parcours de Belfort sud l’an passé, et on vise 60 points. » L’équipe est prévenue ! Et « le groupe se dessine, on a plusieurs postes doublés ». Avec un potentiel d’une quarantaine de prétendants pour 16 places dans l’équipe fanion et 14 pour la B. Les autres ? « Il y aura peut-être des blessés, des joueurs suspendus… Ils savent qu’un jour ou l’autre on aura besoin d’eux. » Dur pourtant de rester sur la touche, voire à la maison… « Il y a un bon état d’esprit, on surfe sur la dynamique de la saison passée. »

Il faut toutefois « travailler le mental, par rapport à l’enjeu, aux adversaires, et surtout aux arbitres ! Les autres ont plus d’expérience et chercheront à nous faire perdre les pédales. Il ne faut pas qu’on tombe dans nos vieux travers… »

Cher synthé…

Le club prend une autre dimension, y compris en terme de sponsoring, en signant notamment un contrat avec DLSI, partenaire de l’ASNL, s’il vous plaît ! Le budget pour une saison de CFA 2 est un "peu" plus élevé, de l’ordre de 342 000 € au lieu des 237 000 € de l’an passé. « Il nous manque encore 30 000 €… », lance le président. Il prendra donc son bâton de pèlerin et un book pour "vendre" le club.

Côté ville, « on travaille avec Marc Zingraff et Jean-Michel Albertus », respectivement adjoint aux sports et responsable du service des sports. « J’ai fait une proposition de subvention… » Essentielle pour le club, mais le conseil municipal doit la valider. Pour le terrain synthétique tant attendu, c’est déjà fait, et le SFC compte bien en profiter, « si les délais sont tenus », en août 2014.

Ce terrain synthétique permettra aussi au club d’assurer la relève, car il y a « une défection des jeunes ». Le président souhaiterait « recruter les futurs joueurs » et faire monter les équipes de jeunes, pour qu’elles soient un véritable vivier permettant à Sarreguemines de tenir son rang.

Source RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Très frustré et déçu pour les joueurs suite à cette défaite. Je ne suis pas persuadé que c’est l’équipe la plus méritante qui ait gagné samedi. Notre adversaire a frappé trois fois au but sur des erreurs individuelles de notre part et marqué par deux fois...  

Nous avons maîtrisé le ballon et aussi le match, surtout en deuxième mi-temps, mais nous manquons clairement de réussite dans les deux zones de finition... C’est cruel, car nous réalisons des prestations intéressantes collectivement mais les garçons ne sont pas récompensés sur le plan comptable...  

On va continuer à travailler pour retrouver la réussite. »

Sébastien MEYER, Coach SFC