1 382 003 visites 55 visiteurs

Complexe synthétique : au stade de projet ou définitif ?

11 septembre 2013 - 12:40

Opposition et majorité ont passé deux heures sur un seul point. Une demande de subventions concernant deux projets ambitieux : les espaces partagés et le stade des Faïenceries. Y’avait de la crispation dans l’air !

Au point 3, le conseil municipal était invité à se prononcer sur l’obtention d’une participation du Conseil général pour la réalisation des espaces partagés au centre-ville (1,325 M€) et d’un stade synthétique sur la rive droite (1 M€). Ce second projet a fait l’objet de demande de subventions auprès d’autres partenaires. Dans le premier dossier, la charge résiduelle de la ville sera de 50 % et dans le second de 23,10 %.

Un débat en deux actes va occuper ensuite l’attention de l’assemblée municipale pendant près de deux heures. Acte 1, le stade des Faïenceries.

« Pourquoi pas au quartier Gentil ? »

« Pouvez-vous détailler le projet sportif ? S’agit-il d’un vrai stade ou d’un terrain d’entraînement et pourquoi parlez-vous de vestiaires provisoires ? », interroge Nicole Beckerich (groupe Ludwig). Le député-maire explique qu’il s’agit d’un complexe destiné à la pratique du football et affecté au Sarreguemines football club : « Ce sera le même stade qu’à Neunkirch ».

L’élue d’opposition demande pourquoi une telle implantation n’a pas été étudiée au quartier Gentil. « Ce qui aurait permis d’avoir un complexe sportif global avenue de la Blies avec le foot, le tennis, la piscine… »

« C’est tranché ! »

Céleste Lett justifie le choix du site des Faïenceries : « C’est tranché. Ce sera là-bas ! On a mené une réflexion pendant deux ans pour trouver le meilleur emplacement. On a pesé le pour et le contre pour les quatre options. A la Blies, on atteignait un coût exorbitant car il fallait surélever le plateau et on n’était pas à l’abri d’une crue. Quant à Gentil, on l’a écarté car les terrains sont destinés à l’habitat et les riverains ne voulaient pas comme voisinage un stade de football supplémentaire ».

René Basset (la Gauche pour Sarreguemines) veut savoir pourquoi ce projet passe de 1 à 2 M€. « Quand cela a été évoqué, j’avais émis des réserves sur cette estimation que je trouvais trop juste ». Le député-maire et Marc Zingraff, adjoint aux Sports expliquent que le montant initial correspond au prix du seul terrain synthétique (750 000 € dépensés pour celui de Neunkirch) « mais il faut rajouter la voirie, l’éclairage, les voies d’accès, la mise à niveau de la plateforme. Il faut un projet réaliste et une vision d’avenir ».

« Extension prévue »

René Basset déplore au passage que d’autres stades comme celui du Hagwald ou le schiste de Beausoleil soient en mauvais état. Jean-Claude Moulay considère que « lorsqu’on construit un tel équipement, il faut se donner les moyens de le garder en condition opérationnelle ».

A propos des vestiaires provisoires, Céleste Lett répond qu’un agrandissement futur n’est pas à exclure. « On peut imaginer un projet identique mené par la Casc en faveur des clubs des vallées de la Sarre et de la Blies ce qui nécessitera alors des vestiaires définitifs. » Jean-Claude Moulay regrette qu’un tel projet n’ait pas encore été débattu au sein du conseil municipal, et que la demande de subventions intervienne avant. « Il faut conserver toute sa légitimité au conseil municipal ».

Céleste Lett le rassure : « Ce dossier sera présenté prochainement aux commissions municipales puis au conseil municipal ».

Laissons faire la municipalité, du moment que nous puissions y jouer en août 2014 comme prévu initialement.

Commentaires

Puig X 11 septembre 2013 19:24

Merci pour les infos ;)

Staff
Julien LAMPERT
Julien LAMPERT 11 septembre 2013 17:33
Dirigeant

Normalement une fois le projet achevé, cela sera un complexe comme à Amnéville par exemple, avec une tribune pouvant donner d'un côté sur le terrain d'honneur et d'un autre sur le terrain synthétique.

Puig X 11 septembre 2013 15:16

Dans l'article il est écrit "Ce sera le même stade qu’à Neunkirch", alors que sur l'image de synthèse on voit bien une grande tribune. Du coup qu'est ce qui est prévu de façon définitive dans l'immédiat? Juste un terrain synthétique comme a Neunkirch ou deux terrains et une grande tribune comme sur l'image?

Ismael Soufiane et Florian Schmitt ont pronostiqué SFC Saison 2016-2017 environ 8 heures
Ismael Soufiane est devenu membre environ 8 heures
F
U15-2 / LORQUIN environ 13 heures
U15-2 / LORQUIN et 3 autres : résumés des matchs environ 13 heures
SFC Féminines : nouveau joueur 1 jour
1-4
AS Rech / SFC Féminines 1 jour
AS Rech / SFC Féminines 1 jour
4-0
VANDOEUVRE U.S / U19 H 1 jour
VANDOEUVRE U.S / U19 H : résumé du match 1 jour
SFC Saison 2016-2017 : nouvelle journée 1 jour
1-2
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC 1 jour
0-1
NEUNKIRCH / U17-2 1 jour
NEUNKIRCH / U17-2 : résumé du match 1 jour
3-1
PAGNY S/MOSELLE A.S / U17-1 1 jour
PAGNY S/MOSELLE A.S / U17-1 : résumé du match 1 jour

PAROLES DE COACH

"Cette semaine consacre, pour la deuxième fois consécutive, un "carton plein" avec 9 points gagnés sur 9 possibles.

Il faut d'abord mettre à l'honneur l'équipe réserve qui a encore une fois déjoué tous les pronostics en renversant une situation complexe lors d'un déplacement toujours difficile à Saint-Dié en égalisant à la 83' et en marquant le but de la victoire à la 92'! Et le tout avec un grand nombre d'absents! Bravo aux 14 joueurs ainsi qu'à leur Coach et à leur dirigeant.

Et quelle prestation de l'équipe U19, qui malgré l'absence de deux joueurs importants ont remporté une belle victoire face au leader Amnéville. Cette victoirerécompense le travail d'un groupe et de son staff.

Enfin, l'équipe CFA 2 a confirmé sa belle prestation à Sarre-Union par une victoire face à Pagny. Il est toujours difficile de battre cette équipe qui est bien organisée et qui défend toujours très bien. Sur une pelouse difficile il est compliqué de chercher à faire du jeu mais mes garçons ont été récompensés de leur volonté d'attaquer. Il faudra confirmer cette série face à Illzach samedi lors de la remise à jour du calendrier si on veut continuer à embêter les équipes du podium.

Sébastien MEYER, coach SFC