1 436 548 visites 26 visiteurs

Réduire la violence sur les stades

29 novembre 2013 - 09:44

Les membres de la commission se sont réunis à Gros-Réderching pour dresser le bilan de la saison 2012-2013. Les lieux de rendez-vous alternent.

Jean-Marc Haffner (de Hambach), membre du comité de direction du district mosellan de football (DMF), a mis en place et préside sur le secteur de Sarreguemines-Bitche une commission de discipline. Cette dernière est qualifiée pour juger de toute forme de débordements dans le jeu et d’actes de violence sur le terrain.

C’est aussi une force de proposition pour réduire les incivilités entourant le football. Au sein de cette commission siègent huit membres, ainsi que deux représentants des arbitres, un représentant des éducateurs, deux membres du comité de direction du DMF et un instructeur.

La commission se réunit au minimum une dizaine de fois par saison, ceci en fonction du nombre d’affaires à examiner au niveau des footballeurs seniors. Lors de la saison 2012-2013, la commission a géré neuf groupes de seniors, soit 81 équipes. 121 dossiers ont été traités au cours de la saison écoulée. Michel Gotte, également membre du comité de direction du DMF, fait partie de cette commission.

Bruno Palmigiano a intégré cette commission en tant que nouveau membre.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC