1 782 881 visites 4 visiteurs

Tournoi FC Metz Walygator

29 janvier 2014 - 10:00

Sous le regard expert du staff Grenat...

Grande Effervescence au Cosec de Sarrebourg qui accueillait la plus grande compétition régionale de football en salle, le tournoi FC Metz Walygator. Cette épreuve en est à sa onzième édition. Lancée le 5 janvier dernier à Saint-Avold pour la première étape, la compétition s’est déplacée à Lexy le 19 janvier et termine son périple 2014 à Sarrebourg.

Le staff du FC Metz représenté par Christian Gantner, Raymond Schmitt, Benoït Elwis, accompagnés du Coach des U17 Ligue Rudy Marchal et du coach national, responsable de la détection régionale Sébastien Muet, ont suivi avec un intérêt certain l’évolution des onze équipes en présence. L’un des objectifs de cette manifestation est de détecter des enfants ayant les meilleures aptitudes aussi bien sur le terrain que dans les buts, en vue de les faire intégrer le centre de formation du club messin.

Deux poules se sont affrontées, la A avec le FC Sarrebourg, le FC Dieuze, l’ES Créhange-Faulquemont, le FC Château-Salins, le SC Schiltigheim et l’ES Vallée de la Bièvre. La B avec Sarreguemines FC, la SC Vicoise, Sarre-Union, FC Phalsbourg et AS Réding.

Schiltigheim s’impose

Après Sarrebourg, les équipes s’affronteront à Mondorf (Luxembourg), Sainte-Marie aux Chênes, Metz, Gérardmer, avant la finale qui se disputera les 28 juin et 2 juillet à la Plaine Saint-Symphorien du parc Walygator.

Les matches ayant opposé les jeunes footballeurs du secteur sur le parquet sarrebourgeois ont donné les résultats suivants : victoire du SC Schiltigheim devant l’ES Créhange-Faulquemont ; 3e Sarre-Union et 4e Sarreguemines FC. Le FC Sarrebourg termine à la 6e place du tournoi.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC