1 539 077 visites 23 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Saint Louis

1 février 2014 - 10:05

Sarreguemines se méfie

Le match. Saint-Louis Neuweg : 7e (5 victoires, 4 nuls, 5 défaites) ; dernier match : victoire à Metz B (1-2). Sarreguemines : 9e (6 victoires, 5 défaites) ; dernier match : victoire à Biesheim (2-3).

L’enjeu. L es Ludoviciens sortent d’un exploit chez le leader, ils sont meilleurs à l’extérieur et ont revu leur objectif à la hausse après l’arrivée de trois nouvelles recrues. Sarreguemines, de son côté, ne voudrait plus connaître de coupure, mais lorsque l’on connaît la pelouse du stade de la Blies, cela paraît bien difficile de jouer ce week-end.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer : « On aimerait bien enchaîner les matches ce que l’on a plus fait depuis trois mois. Les Alsaciens vont venir pour rafler la mise. De notre côté, il va falloir être aussi performants à domicile que nous le sommes à l’extérieur. »

Le groupe. Miceli, M’Barki et Guendez sont incertains, Manu Cerati fait son retour. Le groupe sera composé de Weinachter, Trimborn, Spohr, Tasca, Karayer, Klein, Martinez, Adrian, Miceli (?), Bnou Marzouk, Dekoune, B. et M. Cerati, Guendez (?), Mota, Akaaboune, Wengert, M’Barki (?), Pudu, Peifer, Strehl, Hassli.

Source RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC