1 686 591 visites 11 visiteurs

L’unité en attendant mieux

5 mars 2014 - 08:59

Le terrain d’honneur exécrable et les conditions d’entraînement des Sarregueminois (CFA 2) font désordre. La municipalité a promis de réagir.

La semaine dernière, Sébastien Meyer était au bout du rouleau. Pour la première fois depuis le 16 novembre, ses joueurs allaient enfin refouler la pelouse du stade de la Blies face à Belfort Sud. La FFF avait donné son accord, l’équipe s’était préparée en conséquence. Patatras, jeudi, la mairie de Sarreguemines fait fi de la décision de la Fédération et reporte la rencontre. « J’étais abattu. C’était la goutte de trop », souligne l’entraîneur mosellan, désormais ragaillardi.

Depuis le coup d’envoi de la saison, la marche des Sarregueminois s’apparente, bien malgré eux, à un long chemin de croix. L’itinéraire se résume en quelques chiffres, édifiants : depuis le 7 septembre dernier, les Lorrains n’ont plus disputé deux rencontres de championnat successives. Du coup, après sept mois de compétition, ils ne comptabilisent que douze matches pendant que Troyes ou Schiltigheim en sont à dix-sept. Un parcours du combattant les attend ipso facto avec quatorze rendez-vous dont six pour le seul mois de mars ! De quoi donner des sueurs froides à Sébastien Meyer. « Je suis très inquiet. Le championnat est faussé. Après nos quatre victoires de suite fin 2013, je me disais qu’on pourrait accrocher une place d’honneur. Désormais, je suis plus prudent. »

Un synthétique en septembre

En manque de rythme, les Bleus et blancs sont tombés à Morteau. « Je n’ai pas senti de révolte comme face à Colmar où nous l’avions emporté après avoir été menés deux à zéro , poursuit le technicien. Peut-être était-ce la fatalité ? » En outre, la qualité des infrastructures n’a pas accompagné l’ascension du club. « C’est indigne d’une équipe de CFA 2 ! On a sûrement le plus mauvais terrain du groupe et on ne s’entraîne jamais sur la même surface. »

Alternant entre terrain en schiste, synthétique alloué par Neunkirch et vert à Frauenberg, les joueurs sont plus fragiles, à l’image du capitaine Dekoun, souffrant de l’aine. « Malgré tout, je leur tire mon chapeau car ils n’ont jamais lâché », précise Sébastien Meyer.

Le cri de désespoir a, par ailleurs, fait écho à la municipalité qui a promis un nouveau synthétique opérationnel d’ici septembre. « Le regret, c’est d’avoir différé sa construction d’un an pour accueillir un match de gala contre le FC Metz à l’été 2013 », reconnaît Marc Zingraff, adjoint aux sports de la ville. Le stade de la Blies sera drainé cet été pour l’épurer des vers et favoriser sa perméabilité. « Le club est soutenu », abonde l’élu quand Sébastien Meyer appelle à l’union sacrée. En guise de cri du cœur.

Source RL

Suite à l’article paru mercredi dans nos colonnes, le FC Sarreguemines précise que la décision de reporter ses matches est prise de concert et que le club et la municipalité travaillent main dans la main et en toute transparence.

Des travaux de drainage seront menés, par ailleurs, entre le 1er juin et le 15 août. D’ici là, le président Christophe Marie souhaitait saluer le travail remarquable des concierges au stade de la Blies.

Commentaires

SFC vs ESTAC TROYES 2 ( 2-0) : nouvelles photos 1 jour
SFC vs ESTAC TROYES 2 ( 2-0) 1 jour
7-0
SFC3 / SARREGUEM ISTANBUL 1 jour
SFC3 / SARREGUEM ISTANBUL : résumé du match 1 jour
SFC Féminines PH à 8 : nouveau joueur 2 jours
4-0
SFC Féminines à 11 / GROSTENQUIN A.S 2 jours
SFC Féminines à 11 / GROSTENQUIN A.S : résumé du match 2 jours
4-2
THIONVILLE FC / U15-1 3 jours
THIONVILLE FC / U15-1 : résumé du match 3 jours
2-0
SFC / TROYES ESTAC 3 jours
SFC / TROYES ESTAC : résumé du match 3 jours
U17-2 : nouveau joueur 3 jours
0-6
NEUNKIRCH AS / U17-2 3 jours
NEUNKIRCH AS / U17-2 : résumé du match 3 jours
National 3 : la thérapie de groupe 4 jours

PAROLES DE COACH

« Comme à chaque tour depuis le début de la saison, nous avons été très bien reçus par le club de Metz Devant-lès-Ponts. Nous avons réalisé une partie relativement sérieuse même si je n’ai pas trop apprécié la première période. La seconde a été plus consistante dans le jeu avec une équipe plus soucieuse de jouer ensemble. Bonne chance à nos adversaire pour la suite de leur saison en R3! »   

Sébastien MEYER, coach SFC