1 783 056 visites 6 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à l'APM Metz

22 mars 2014 - 10:09

En difficulté en championnat, l’APM Metz veut profiter de la Coupe de Lorraine pour se refaire une santé.

Le match. APM Metz : qualifiée en battant Sorcy-Void (2-2 ; 5-4 tab). Sarreguemines (2) : qualifié en battant Homécourt (4-1).

L'enjeu. L’APM a deux challenges à relever : se maintenir en Division d’Honneur et poursuivre son chemin en Coupe de Lorraine. Ayant évité les embûches des tours précédents, tous joués à l’extérieur, l’APM aura enfin le plaisir de jouer au stade Émile-Weinberg. Ce ne sera pas un avantage superflu face à la réserve de Sarreguemines qui évolue en haut de tableau de la DHR, niveau auquel elle a accédé en début de l’actuelle saison.

« Nous relancer »

Une victoire messine serait une belle récompense pour un effectif qui ne démérite pas mais qui peine à trouver l’efficacité devant le but. Ce serait aussi une excellente idée pour repartir du bon pied dans le championnat dont les prochains matchs seront décisifs.

L’avis de l’entraîneur de l’APM, Stéphane Ruggeri. « Quand on est en difficulté comme nous le sommes en championnat, la Coupe de Lorraine nous donne l’occasion de voir comment peut réagir le groupe. Si les joueurs ont de la personnalité, du caractère et s’ils ne s’apitoient pas sur leur sort, ce match nous permettra de nous relancer pour la suite du championnat. C’est une chance d’affronter Sarreguemines 2 en coupe. C’est une équipe de valeur, bien placée dans son championnat et qui reste sur une victoire. Il faudra rester vigilants. Nous avons préparé cette rencontre avec le plus grand sérieux car notre seul objectif est la qualification en quart de finale, niveau très rarement atteint par le club dans cette compétition. »

Le groupe : Beckius, Charpentier, Pignet, Mauger F, Swistek, Aliouche, Mehada, Massing, Di Rosa, Sannier C, Sannier V, Kim, Dione, Michel, Soylu.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC