1 608 096 visites 7 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Thaon

26 mars 2014 - 08:35

Revue de presse du RL et de Vosges Matin.

Sarreguemines veut hausser le ton

Le match. Thaon : 12e avec 33 pts (4 victoires, 3 nuls, 11 défaites). Dernier match : victoire face à Amnéville (2-1). Sarreguemines : 8e avec 41 pts (8 victoires, 1 nul, 7 défaites). Dernier match : victoire contre Belfort Sud (3-2).

L’enjeu. Après sa victoire, samedi face à Belfort Sud, Sarreguemines reste dans la course au maintien. À Thaon, les Sarregueminois pourraient même être très proches de renouveler leur bail en CFA 2 en cas de victoire. Mais il faudra se méfier des Vosgiens, qui restent sur deux succès consécutifs à domicile.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer. « On continue notre marathon avec un match important et un effectif réduit. Thaon voudra poursuivre sa bonne série. De notre côté, il faudra hausser le jeu et ne surtout pas rééditer la prestation de samedi dernier. »

Le groupe. L’infirmerie se remplie au fil des rencontres : Dekoune, M. Cerati, Akin et Klein sont blessés, Tasca, lui, est suspendu. L’équipe sera donc composée parmi ces joueurs : Weinachter, Trimborn, Spohr, Karayer, Martinez, Miceli, Bnou Marzouk, Guendez, Akaaboun, Wengert, M’Barki, Peifer, Strehl, Hassli, Fleisch, Slimani, Sow.

Source RL

LA TETE DANS LE GUIDON

Six buts marqués, un seul encaissé et huit unités grappillées lors des deux derniers matchs, le printemps n’est pas encore installé officiellement du côté du stade Robert-Sayer mais les ambitions thaonnaises de se maintenir en CFA 2 ont soudainement refleuri en ce milieu du mois de mars.
Ce rétablissement soudain qui était loin d’être évident, Farid Touileb et ses hommes ne le doivent qu’à eux-mêmes. Depuis quelques semaines et au gré des trois succès glanés en cinq rencontres, les actions du club au plus petit budget du groupeC ont repris de la valeur. Néanmoins, les camarades de Nicolas Poirot sont encore loin du compte.

Pour le moment, ils se sont simplement donné le droit d’y croire. Tout juste au-dessus de la ligne de flottaison sans tenir compte des éventuelles relégations qui concerneront quatre des plus mauvais 12e des huit groupes de ce niveau, les Thaonnais vont devoir encore se retrousser les manches : « On a pris conscience qu’il fallait faire les efforts les uns pour les autres. C’est très bien ce que l’on a fait mais on doit continuer à baisser la tête sans se retourner. C’est un peu une course contre la montre », reconnaît Farid Touileb, le coach.

Dans le passage crucial que ses joueurs sont en train de négocier face à des formations à leur portée sportivement et comptablement, il reste à éviter la sortie de route après une amorce parfaite. Le bonus offert ce soir par la réception de Sarreguemines sur une pelouse de Robert-Sayer où ils viennent de faire la loi à deux reprises est une occasion à saisir. Néanmoins, cette séance de rattrapage n’aura rien d’une partie de plaisir. Il faudra notamment avoir une attention toute particulière sur Mbarki qui a déjà scoré à 14reprises : « Ce match est important. Il faut donner de la consistance à nos deux victoires en validant cela par un bon résultat contre Sarreguemines. C’est un promu qui réussit un bon championnat et qui n’est pas loin d’avoir assuré de son maintien. C’est une bonne équipe. Il faudra se montrer efficaces et avoir la tête et les jambes », explique Farid Touileb.

Le risque de relâchement psychologique et l’usure physique ne sont pas à exclurepar les temps qui courent : « Quand on gagne, la fatigue est moins importante et cela remplacera l’entraînement. De toute façon, les joueurs préfèrent jouer des matchs. Maintenant, on va voir dans quel état de fraîcheur on sera », s’interroge Farid Touileb.Car samedi contre Amnéville, même s’ils ont évolué durant 45 minutes en supériorité numérique, ses hommes ont puisé dans leurs réserves pour s’offrir un précieux succès. Lutter pour se maintenir requiert un investissement sans faille sortie après sortie. Solidaires et portés offensivement par le duo Lider-Duminy, les Thaonnais ont trouvé la recette mais la réalité peut venir les rattraper sans prévenir. Un Thaonnais averti en vaudra-t-il deux ? Réponse ce soir…

Source Vosges Matin

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC