1 945 065 visites 11 visiteurs

Sébastien Meyer : « Etre le 2e club mosellan en CFA2 »

12 avril 2014 - 10:07

Actuellement 6e du championnat, l’équipe de Sarreguemines savoure son classement presque inattendu pour une première saison en CFA2. Balle au centre avec Sébastien Meyer, l’entraîneur survolté avant le match de ce soir.

Si on avait dit à Sébastien Meyer en début de saison que son équipe serait 6e du championnat de CFA2 à quelques semaines du coup de sifflet estival, l’entraîneur aurait signé tout de suite. Mais la route est longue encore avant de prendre l’autoroute du Soleil. Et c’est le cuir des terrains de foot qui va devoir dorer sous les lucarnes adverses avant des vacances sans doute méritées. Le point à quelques heures du coup d’envoi face à Thaon à 19 h.

• Vous avez pris 3 à 0 au match aller. Ça sent la revanche ce match, non ?

« Je ne sais pas si on peut parler de revanche, mais nous devons montrer que c’était un accident. Nous avions joué ce match en pleine semaine. Les joueurs avaient sept heures de boulot dans les jambes, et encore deux heures de route. Nous étions complètement passés à côté de cette rencontre. »

• Il y a quatorze équipes dans votre groupe, vous occupez une place plutôt confortable pour une première saison en CFA2.

« Honnêtement, il faudrait un très mauvais concours de circonstances pour qu’on descende. Nous sommes actuellement 6e avec deux matchs en retard. Il nous en reste encore sept à jouer jusqu’à la fin de saison prévue le dernier week-end de mai. Il y a huit groupes en CFA2. Six équipes classées douzième descendront avec les relégables ( Ndlr : 13e et 14e ). »

• Quel est votre objectif alors ?

« Décrocher les places d’honneur, et montrer que Sarreguemines est le deuxième club de Moselle derrière Metz et devant Amnéville. Ce serait bien après une première année passée à ce niveau, surtout au regard des nombreux problèmes que nous avons rencontrés comme les matchs remis, des conditions d’entraînement pas forcément au niveau de la CFA2. Avec 70 000 € pour l’équipe première, nous sommes le plus petit budget du championnat. »

• A l’heure actuelle vous avez la particularité d’être une des meilleures attaques, mais aussi une des plus mauvaises défenses !

« Pas tout à fait quand même ! C’est dû à un manque d’expérience, mais aussi à notre philosophie de jeu qui est d’aller toujours de l’avant. L’entraîneur que je suis le déplore, mais les gens qui viennent voir les matchs sont plutôt enchantés. Ça reste quand même efficace car nous avons rivalisé avec les meilleures équipes. Nous avons battu Nancy qui était premier, fait douter Metz, c’est pas mal. Tout cela va mûrir avec l’expérience la prochaine saison. »

• Êtes-vous content de votre effectif ? Pensez-vous déjà au prochain recrutement ?

« On joue depuis un mois avec quatre cadres importants qui ont été blessés en mars comme Yannick Dekoun et Manu Cerati. C’est une grosse satisfaction et très positif de la part des autres joueurs car début mars, nous avons enchaîné de nombreux matchs. Attention, ce n’est pas terminé je vais encore leur mettre la pression. Par rapport au recrutement, on y pense, mais c’est trop tôt pour en parler. »

Commentaires

2-1
U15-1 / JARVILLE 1 minute
U15-1 / JARVILLE : résumé du match 1 minute
BRUNO TISON a pronostiqué SFC Saison 2017-2018 environ 11 heures
Les U13-2 Champions ! 2 jours
Denis Spohr a pronostiqué SFC Saison 2017-2018 3 jours
0-2
SARREBOURG FC / U17-2 4 jours
SARREBOURG FC / U17-2 : résumé du match 4 jours
0-2
SARREBOURG FC / U17-2 4 jours
SARREBOURG FC / U17-2 : résumé du match 4 jours
National 3 : Lunéville, encore une chance au grattage ! 4 jours
Cyrille Priester et Mehdi Med ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 4 jours
SFC Saison 2017-2018 : nouvelle journée 5 jours
1-1
VIGNEULLES HF E. / SFC Féminines à 11 5 jours
VIGNEULLES HF E. / SFC Féminines à 11 : résumé du match 5 jours
2-2
RENAISSANCE S. AMANV / SFC2 6 jours

PAROLES DE COACH

« La victoire contre Pagny valide définitivement notre maintien. Le SFC jouera pour la sixième année consécutive en National 3 et c’est le principal!

L’objectif est atteint et il faut s’en réjouir tant le championnat a été difficile cette année. Quand je vois les équipes qui vont descendre ou se battent encore pour ne pas descendre, il faut le savourer.

Si on m’avait dit lors de la trêve hivernale qu’on aurait été maintenu à une journée de la fin, j’aurais signé des deux mains! Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce maintien.

Maintenant on va aller à Mulhouse pour prendre du plaisir et pour finir à la plus haute place possible. Une place dans le top 5 serait magnifique... Et ensuite on pensera à la suite... »

Sébastien MEYER, coach SFC