1 529 856 visites 7 visiteurs

Interview de Christophe Miceli avant les 2 matchs de ce week-end

18 avril 2014 - 10:07

Christophe Miceli : « Nous sommes dans l’offensif »

Week-end chargé pour les Sarregueminois qui affrontent Saint-Louis Neuweg ce vendredi et le FC Metz lundi. Un panier bien rempli pour Pâques ?

les supporters présents la semaine dernière au stade de la Blies se rappelleront un bon moment la partie, pratiquement un combat, livrée par les joueurs du coach Sébastien Meyer. 0-2 à la mi-temps, ils ont finalement gagné le match 2-3 contre Thaon (2 buts d’Hassli, 1 de Miceli). Le point avec Christophe Miceli, 30 ans, milieu offensif, depuis quatre saisons à Sarreguemines, après avoir fait trembler les filets avec le club de Brebach en Allemagne (équivalent CFA).

• Le supporter doit avoir le cœur bien accroché pour suivre cette saison. La preuve encore la semaine dernière avec le match contre Thaon.

 Oui c’est vrai, c’était un match à rebondissement. L’entraîneur nous a bien remonté les bretelles à la mi-temps. Il y a eu une vraie prise de conscience d’autant plus qu’on jouait à domicile. On ne voulait pas décevoir nos supporters.

• Il y a un vrai problème en défense, en même temps l’attaque est plutôt efficace.

 Nous sommes une équipe résolument offensive. Du coup, cela libère un peu trop les espaces.

• Ce vendredi vous jouez contre Saint-Louis Neuweg, ça sent aussi la revanche face à votre défaite du match aller.

 Oui nous avions perdu 4-3, avec le dernier but pris dans les arrêts de jeu. On aimerait bien prendre notre revanche, même si on est maintenus, ce n’est pas une raison de relâcher.

• Lundi vous jouez déjà un autre match au FC Metz. Vous êtes comment physiquement ?

 Nous jouons ce week-end les deux matchs que nous avons en retard. C’est vrai que c’est un peu difficile car il nous manque pas mal de joueurs ces derniers temps, deux milieux récupérateurs dont le capitaine et l’attaquant M’barki qui est suspendu (Ndlr : La décision de la commission sera connue seulement ce vendredi). Heureusement, il y a des jeunes qui ont bien su saisir leur chance de montrer qu’ils savent jouer aussi.

• Ce serait un exploit de battre Metz.

  Avec l’envie et en respectant les consignes du coach, c’est possible. En sachant toutefois que ce sera difficile car leur objectif est de monter. Du coup leur entraîneur mettra sûrement sur la feuille de match des joueurs qui évoluent en équipe première.

• Vous porterez quel maillot à la rentrée?

 J’espère rester à Sarreguemines, c’est un club que j’affectionne particulièrement et où je me sens bien.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC