1 437 008 visites 8 visiteurs

Revue de presse avant la réception de St Louis

18 avril 2014 - 09:32

Sarreguemines : prendre du plaisir

Le match. Saint-Louis Neuweg : 8e avec 50 pts (8v, 6n, 7d) ; dernier match: nul face à Belfort Sud (0-0). Sarreguemines : 6e avec 54 pts (11v, 1n, 8d) ; dernier match : victoire face à Thaon (3-2).

L’enjeu. Grâce à leur belle victoire face à Thaon, les Sarregueminois ont définitivement assuré leur maintien. Désormais, ils pourront jouer sans pression. Leur objectif, à présent, est de terminer à une place d’honneur et effacer l’ardoise du match aller (4-3). Les Alsaciens sont quasiment dans le même cas. La rencontre semble donc très ouverte.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer. « Mathématiquement, nous sommes maintenus. Maintenant, on peut se faire plaisir tout en essayent de grappiller le maximum de points. Nous voulons terminer ce championnat en beauté. »

L’effectif. Dekoune, M. Cerati et Weinachter restent à l’infirmerie. Adrien est suspendu et Spohr absent.

Le groupe : Trimborn, Grebil (U19), Karayer, Martinez, Tasca, Klein, Miceli, Bnou Marzouk, Guendez, Akaaboune, Wengert, Strehl, M’Barki (?), El Hellaoui, Peifer, Hassli, Slimani, Chahb, Kennel.

Du côté alsacien...

Match piège à Sarreguemines

En Lorraine ce Vendredi saint (17h), les Ludoviciens ont un bon coup à jouer sur la pelouse de stade de la Blies de Sarreguemines.

Sur tous les plans, le week-end dernier aura été un sacré coup d’épée dans l’eau pour le FC Saint-Louis Neuweg. Pour avoir dépêché trop de titulaires en équipe réserve, qui jouait à Kœtzingue, le groupe de CFA 2 a été contraint au partage de la mise (0-0) par Belfort Sud, le dernier de la classe. Un résultat similaire a du reste ponctué le derby à Kœtzingue. Il y avait un petit coup à jouer au classement, qu’il va falloir rattraper en ce Vendredi saint (17 h) à Sarreguemines. Non pas que les Lorrains soient des adversaires faciles, loin de là. Les conditions climatiques de début février avaient obligé au report de cette rencontre et, à ce moment-là, mieux valait ne pas trop chatouiller les hommes de Sébastien Meyer dans leur antre. Les choses ne se sont pas vraiment calmées et les Mosellans restent sur un court succès (3-2) obtenu aux dépens de Thaon-les-Vosges. Ils précèdent les frontaliers au classement (6e ) de quatre points. Une victoire permettrait aux protégés de Vincent Rychen de se porter à la hauteur de leurs hôtes du jour et de se rapprocher quelque peu de la réserve colmarienne, qui mène le bal des clubs alsaciens dans ce groupe C de CFA 2. Après le succès acquis au forceps à l’aller au stade de la Frontière (4-3), c’est un groupe très méfiant qui va effectuer ce déplacement lorrain. Et il sera animé de la ferme intention d’ouvrir le bon œil devant la cage de Laurent, Sarreguemines hébergeant, avec le sieur Hassan M’Barki, l’un des plus efficaces artificiers de la poule, si ce n’est le meilleur. Chat échaudé… C’est pourquoi il est très probable que les Anatole, Kalenga, Garos et autre MBani, écartés samedi dernier, réintègrent le groupe pour apporter leur expérience à l’équipe. À deux jours de Pâques, il convient de ne pas faire l’œuf.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC