1 437 008 visites 8 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Pontarlier

10 mai 2014 - 10:05

Sarreguemines doit être à la hauteur

Le match. Pontarlier : 4e avec 70 pts (13 V, 8 N, 2 D) ; dernier match : victoire face à St-Louis Neuweg (3-2). Sarreguemines : 5e avec 57 pts (11 V, 1 N, 11 D) ; d ernier match : défaite à Belfort Sud (4-1).

L’enjeu. Si Sarreguemines a le maintien en poche, Pontarlier bataille avec les clubs pros dans le haut du classement et espère encore. Les Mosellans veulent réaliser la plus belle des fins de saison et ont envie de montrer que le maintien a été conquis avec sérieux et du travail.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer : « Mars et avril ont été deux mois très difficiles, les joueurs étaient épuisés aussi bien physiquement que mentalement et ont fini sur les rotules. Cette semaine, les joueurs ont bien travaillé. Face à Pontarlier, on va essayer d’être à la hauteur. »

Le groupe. M. Cerati, Bnou, Marzouk, Weinachter sont blessés, Karayer est suspendu, Tasca est absent ; Dekoun fait son retour. Le groupe sera composé parmi ces joueurs : Trimborn, Spohr, Adrian, Dekoun, Martinez, Klein, Miceli, Guendez, Fleisch, Akaaboune, Wengert, Strehl, Hassli, M’Barki, Peifer, Hassli, Slimani, Sow, Kennel.

Du côté des Francs-Comtois
Objectif: Ramener quatre points de Sarrguemines

 

L’équipe fanion se déplace samedi pour 18h00 à Sarreguemines, avec l'unique  ambition de ramener les quatre points de la victoire, pour rester en course pour l’accession en CFA. Méfiance ! Ils vont rencontrer une équipe de Moselle très performante offensivement mais aussi perméable du coté de sa défense. "A nous d’être hermétiques défensivement, réalistes en attaque pour atteindre notre objectif " souligne l’entraineur du CAP Jean Luc Courtet . 

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC