2 142 496 visites 12 visiteurs

M’Barki reste fidèle à Sarreguemines

4 juillet 2014 - 09:06

Meilleur buteur de CFA 2 la saison dernière, Hassan M’Barki a décidé de rempiler avec le Sarreguemines FC.

Evidemment, sa saison en CFA 2 n’est pas passée inaperçue. Vingt matches au total, vingt réalisations, un titre de meilleur buteur à l’arrivée et, conséquence directe, quelques coups de fil cet été, pour prendre la mesure de sa fidélité. Hassan M’Barki a eu des contacts avec ses anciens clubs de Forbach et Sarre-Union en CFA, ainsi que des sollicitations au-delà des frontières (Niederkorn, Differdange, Virton) mais l’attaquant a opté pour la stabilité. Et, donc, le FC Sarreguemines.

Jordan Strehl « dans le package »

Le natif de Forbach a rempilé, mercredi, pour une nouvelle tournée en CFA 2. C’est à la fois un choix de cœur et de raison. « Je préférais continuer dans l’ambiance de Sarreguemines plutôt que recommencer à zéro, dans un autre club , précise l’intéressé. A 27 ans, je ne me voyais pas tenter l’aventure à l’étranger de toute façon. A 21 ou 22 ans, j’aurais peut-être réfléchi, mais plus maintenant. Je recherche une stabilité. J’ai ma famille dans le coin, mes copains et l’entourage du club comptent aussi pour moi. »

Formé à Marienau et licencié à Sarreguemines depuis deux ans aujourd’hui, Hassan M’Barki n’avait rien prémédité. Ni son bilan personnel, ni sa réussite collective. « Personne ne nous voyait finir à la cinquième place du classement , savoure encore l’attaquant. Je ne me voyais pas mettre autant de buts non plus ! La confiance aide, c’est sûr, mais il ne faut pas oublier le groupe. Sans mes collègues, je n’aurais pas autant marqué. »

Buteur en série à ses heures, Jordan Strehl s’est en effet mué en passeur inspiré, cette saison, pour son coéquipier. Lui aussi reste au club d’ailleurs. « Normal , explique M’Barki. C’est un package. On joue ensemble depuis un moment et, si ce n’est pas lui qui me fait la passe, c’est moi qui lui donne le ballon pour qu’il marque. »

L’objectif pour la saison prochaine ? « Le maintien, pour commencer , conclut le buteur. Selon les renforts, on verra si on peut viser plus haut. A titre personnel, si je peux faire la même saison, je ne me plaindrai pas. » Sarreguemines non plus.

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Comme je l’avais annoncé toute la semaine à mes joueurs, nous sommes tombés sur une très bonne équipe d’Achen qui nous a posé des problèmes. J’ai longtemps hésité à laisser des garçons au repos (Wengert, Adebayo, Coignard, Dekoun, Mohammed, Steininger plus M’Barki sur le banc), mais j’ai confiance en l’ensemble de mon groupe et notamment en certains joueurs qui avaient eu moins de temps de jeu en N3 depuis le début de saison.

Même si je n’ai pas apprécié la prestation d’ensemble dans le contenu, l’expérience que j’ai de la Coupe de France me dit que le plus important dans cette compétition est d’être dans le chapeau au tour suivant. Nous sommes souvent passés par des trous de souris avant de faire des exploits. Il faut faire preuve d’humilité dans cette compétition, car les petites équipes n’existent pas. Nous sommes bien placés pour en parler.Bravo à l’équipe d’Achen qui devrait jouer au niveau supérieur l’an prochain si elle répète ce type de prestation.

Enfin, L’ensemble du club souhaite dédier la qualification à Freddy, notre cuistot, qui nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi, quelques heures seulement après avoir régalé une quarantaine de convives au stade de la Blies. On ne t’oubliera pas Freddy! Merci pour tout... »

Sébastien MEYER, coach SFC