1 754 666 visites 8 visiteurs

8 600 m² de gazon synthétique

25 juillet 2014 - 09:20

La sous-couche finale est en train d’être posée. Elle précède le gazon synthétique installé la semaine prochaine.

Difficile de passer à côté, rue Edouard-Jaunez, tant le chantier est impressionnant. Depuis avril, la ville a entrepris la construction d’un nouveau terrain synthétique, cité des Faïenceries. Les travaux vont bon train. On visualise parfaitement les 8 600 m² de terrain, les bordures tout autour, ainsi que les poteaux, qui supporteront le grillage pour éviter que les ballons s’échappent sur la route.

15 000 m² décapés

Le chantier a consisté dans un premier temps à décaper 15 000 m² de terrain situé derrière la nouvelle gendarmerie. Avec, entre les deux extrémités, cinq mètres de dénivelé.

Pour le gommer, la terre a été déplacée d’un endroit à l’autre, par couche de 30 cm, et compactée.

En parallèle, deux bassins, l’un de décantation, l’autre de rétention, ont été aménagés. D’une capacité totale de 960 m³, ils permettent de récupérer les eaux pluviales et de limiter les phénomènes de crue.

Souplesse

Le chantier est entré dans une nouvelle phase mercredi avec la pose de la sous-couche finale.

Elle est étendue sur 25 mm d’épaisseur, pour assurer une souplesse maximale aux joueurs. Le revêtement est fabriqué sur place, après avoir mélangé 88 % de granulat constitué de pneus de poids lourds broyés, et 12 % de liant. Une opération complexe, avant la pose du gazon synthétique la semaine prochaine si le temps le permet. On peut déjà l’apercevoir emballé dans d’immenses rouleaux d’une tonne chacun. On y ajoutera ensuite un granulé de remplissage pour lester le tout et apporter un complément de souplesse.

La suite concernera l’aménagement des abords, la création des 200 places de stationnement pour voitures et bus, l’éclairage, ainsi que l’installation des vestiaires provisoires, entre la voirie et le terrain. Ils seront pré-équipés.

La fin des travaux est estimée à la fin août, avant que les footballeurs du club de Sarreguemines foulent leur nouveau terrain de jeu. Coût de l’investissement : 1,8 M €.

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Très frustré et déçu pour les joueurs suite à cette défaite. Je ne suis pas persuadé que c’est l’équipe la plus méritante qui ait gagné samedi. Notre adversaire a frappé trois fois au but sur des erreurs individuelles de notre part et marqué par deux fois...  

Nous avons maîtrisé le ballon et aussi le match, surtout en deuxième mi-temps, mais nous manquons clairement de réussite dans les deux zones de finition... C’est cruel, car nous réalisons des prestations intéressantes collectivement mais les garçons ne sont pas récompensés sur le plan comptable...  

On va continuer à travailler pour retrouver la réussite. »

Sébastien MEYER, Coach SFC