1 783 056 visites 5 visiteurs

Forbach-Sarreguemines en amical à Stiring

13 août 2014 - 14:18

Avant de se rencontrer en championnat pour la première manche du derby mosellan en janvier prochain, l’US Forbach et le Sarreguemines FC s’affrontent ce soir en amical au stade de la Vieille Usine.

A quelques journées du début de leur championnat, les deux clubs phares de Moselle-Est, l’US Forbach et le FC Sarreguemines vont s’affronter ce soir à Stiring-Wendel, en amical. Une revue d’effectif pour les deux entraîneurs. A quelque journée du début de leur championnat, les deux clubs phares de Moselle-Est l’US Forbach et le FC Sarreguemines vont s’affronter ce soir au stade de la Vieille Usine en amicale. Une revue d’effectif pour Salem El Foukhari et Sébastien Meyer, les deux entraîneurs avant le jour J.

Cela fait belle lurette que l’on n’avait plus vu une telle affiche au stade de la Vieille Usine de Stiring-Wendel. Tous les nostalgiques et fervents supporters des Diables Rouges, pourront à nouveau savourer de leurs yeux un niveau que le CS Stiring avait l’habitude de côtoyer il y a bien longtemps maintenant.

L’affiche de ce soir entre le FC Sarreguemines qui a réussi une belle saison l’année dernière en terminant 5e en CFA 2, et l’US Forbach champion en titre de la Division d’Honneur est alléchante.

Le point avec les deux entraîneurs sur l’état de leur équipe.

L’interview

Républicain Lorrain : A dix jours du début du championnat comment trouvez-vous votre équipe ?

Sébastien Meyer, entraîneur du FC Sarreguemines : Nous sommes toujours en phase de construction, on essaye d’améliorer le jeu de l’année dernière. On a eu du mal lors de nos premiers matches amicaux mais lors de nos deux dernières sorties, on était bien meilleurs.

Salem El Foukhari, entraîneur de l’USF : Beaucoup de joueurs sont encore en vacances, d’autres sont blessés. Le début de championnat sera compliqué.

L’équipe sera-t-elle prête pour le jour J ?

S.M. : A Auxerre, je pense que l’on aura encore les jambes lourdes, la préparation est plus dure que l’année dernière. Je pense que l’on sera vraiment prêt pour la mi-septembre.

S.E. : On devra serrer les dents les premiers matches et il va falloir beaucoup travailler. Par contre, il y a un super état d’esprit dans le groupe. Les joueurs sont réceptifs et s’investissent. Je sens un bon groupe, c’est plutôt rassurant.

Quel est l’objectif ?

S.M. : Lorsque l’on vient de terminer 5e, on ne peut que prétendre à joueur le maintien, d’autant que le championnat sera plus relevé. De nombreuses équipes se sont très bien renforcées, ça sera plus dur. On va essayer d’obtenir le maintien, le plus rapidement possible.

S.E. : Nous avons aucune prétention mis à part le maintien. Beaucoup de mes joueurs soit 80 % n’ont jamais évolué à ce niveau. Le groupe est jeune mais ne demande qu’à apprendre. On s’attend à souffrir.

La préparation

Les résultats des deux clubs en préparation : pour l’US Forbach défaite contre Sarre-Union (2-1) et contre la réserve de l’AS Nancy-Lorraine (1-0), victoire contre Jarville (2-1).

Pour le FC Sarreguemines : défaite contre Sarre-Union (5-1), Völklingen (1-0), Amnéville (3-2), et à nouveau Sarre-Union (2-1), un nul face à la réserve du FC Metz (2-2) et une victoire face à Veymerange (4-0).

La composition

Les équipes pour ce soir

US Forbach : Monthé, Redjam F., Amziride, Bousschad, Benthami, Gueridon, Faber, Assou, Erraï, Simpara, Di Maria, Beldjillali, Redjam S., Yasser, Mourchid.

FC Sarreguemines : Trimborn, Weinachter, Anastasowa, Tasca, Dekoun, Karayer, Bnou Marzouk, Klein, Ylmaz, Barry, Guendez, Miceli, Slimani, M’Barki, Akkaboune, Meridja, Peifer, Strehl, Hassli, Louadj.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC