1 754 666 visites 7 visiteurs

A la veille de la reprise du championnat, il faut "Que la mayonnaise prenne..."

22 août 2014 - 11:40

Après avoir fini sa première saison en CFA2 à la cinquième place, le FC Sarreguemines veut d’abord assurer son maintien avant de penser à améliorer son classement cette année. Après avoir fini sa première saison en CFA2 à la cinquième place, le FC Sarreguemines veut d'abord assurer son maintien avant de penser à améliorer son classement cette année.

Jusqu’à la fin de la semaine dernière, les choses étaient claires et nettes sur les bords de la Blies. Tout était carré, bien calé du côté du FC Sarreguemines. Il allait falloir se montrer digne de la belle cinquième place de la saison passée, assurer le maintien avant, éventuellement, d’aller voir un peu plus haut pour améliorer ce classement.

Un accident de la circulation a quelque peu modifié la donne. L’entraîneur Sébastien Meyer et les joueurs pensaient plus, ces derniers jours, à leur pote Jamel Akaaboune sur son lit d’hôpital qu’au ballon.

Mais les nouvelles sont rassurantes et les troupes veulent se montrer à la hauteur du jeune milieu de terrain au potentiel indéniable. La motivation s’en trouve décuplée et ce ne sera pas de trop. Une deuxième saison est souvent plus difficile à négocier qu’une première. Surtout quand le classement était particulièrement brillant.

« Cette cinquième place était complètement inespérée », avoue sans ambages le technicien. « On était promu. On a connu pas mal de péripéties. La perf des joueurs n’en était que plus belle. D’autant que nous avions, l’an dernier, en budget, la moitié de la plupart des autres clubs à ce niveau, ou même en DH. »

Le budget n’a pas beaucoup augmenté cette année (un peu quand même) mais la grosse différence viendra de la perception des adversaires. « On veut d’abord se maintenir parce que l’on reste un des petits poucets du groupe », juge le technicien mosellan. « Et, surtout, il faut assumer notre nouveau statut. La saison dernière, on était le promu qui était un peu la surprise alors que là, on va être plus attendu. Il faut qu’on ait les reins assez solides pour assumer ce statut alors qu’on est encore novice à ce niveau. On s’est renforcé mais il faut que la mayonnaise prenne. »

« De bien meilleures conditions »

Il faudra aussi, et c’est peut-être le point le plus important, que la pelouse tienne le choc. Entre les nombreux reports de matches en raison d’un terrain impraticable et des conditions d’entraînement à la limite sur un stabilisé, Sébastien Meyer ne sait plus à quel saint se vouer. « Normalement, on devrait avoir de bien meilleures conditions », soupire le coach. « On va recevoir le terrain synthétique pour l’entraînement la semaine prochaine et des travaux de drainage ont été entrepris, par la ville, sur la pelouse d’honneur. »

L’équipe n’a donc plus qu’à se montrer digne de son nouveau statut et de ses nouvelles conditions de travail. Messieurs, retroussez-vous les manches !

Source RL du 220814

Commentaires

kevin FIRMERY 22 août 2014 12:04

Bon match à Auxerre !!!!!

PAROLES DE COACH

« Très frustré et déçu pour les joueurs suite à cette défaite. Je ne suis pas persuadé que c’est l’équipe la plus méritante qui ait gagné samedi. Notre adversaire a frappé trois fois au but sur des erreurs individuelles de notre part et marqué par deux fois...  

Nous avons maîtrisé le ballon et aussi le match, surtout en deuxième mi-temps, mais nous manquons clairement de réussite dans les deux zones de finition... C’est cruel, car nous réalisons des prestations intéressantes collectivement mais les garçons ne sont pas récompensés sur le plan comptable...  

On va continuer à travailler pour retrouver la réussite. »

Sébastien MEYER, Coach SFC