1 491 236 visites 29 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Sainte Savine

30 août 2014 - 09:50

Des Sarregueminois méfiants

Le match. Sarreguemines : 14e avec 1 point. Dernier match : défaite à Auxerre B (3-0). Sainte-Savine : 7e avec 2 points. Dernier match : nul à Forbach (1-1).

L’enjeu. Comme la saison passée, les Sarregueminois ont dû affronter une réserve professionnelle (Auxerre), pour leurs débuts. Pas simple. Aujourd’hui, les coéquipiers de Dekoun devront être beaucoup plus agressifs et retrouver la confiance qui les animait la saison dernière.

De son côté, Saint-Savine a débuté par un excellent résultat à Forbach. Les Aubois sont présentés comme une formation très jeune, organisée et qui produit un jeu très rapide et adroit en contre-attaque. Les Mosellans sont prévenus, ils devront rapidement se mettre à l’abri pour rester maître à domicile.

L’avis de l’entraîneur sarregueminois, Sébastien Meyer : « Il faudra que l’on retrouve de l’agressivité et que l’on prenne rapidement des points face à ce promu que l’on doit respecter et qui va jouer crânement sa chance. On a été dans le même cas la saison dernière. »

L’effectif. Il compte deux absents côté sarregueminois, Akkaboune (en convalescence) et Cerati (en phase de reprise). Le groupe : Trimborn, Weinachter, Klein, Karayer, Dekoun, Anastasowa, Barry, Meridja, Louadj, Guendez, Strehl, M’Barki, Hassli.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC