1 528 741 visites 9 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Biesheim

4 octobre 2014 - 09:28

Sarreguemines est ambitieux

Le match. Biesheim : 8e (1 V, 1N, 2D) ; dernier match : défaite à Schiltigheim (1-0). Sarreguemines : 4e avec 13 pts (3V, 1D). Dernier match : victoire face à Thaon (2-0).

L’enjeu : Treize points sur 16 possibles, le bilan est plutôt flatteur pour des Sarregueminois qui viennent d’obtenir leur cinquième victoire d’affilée, dont deux en Coupe de France. Mais la priorité reste le championnat et les Mosellans vont tenter de ramener un résultat positif de ce déplacement en Alsace. Biesheim, de son côté, reste invaincu à domicile avec zéro but encaissé.

L’avis de l’entraîneur de Sarreguemines, Sébastien Meyer : « Ce déplacement en Alsace n’est jamais facile contre un club qui a de l’ambition et qui vient de recruter un joueur évoluant en National. Biesheim voudra rapidement se mettre à l’abri. De notre côté, on veut rester sur notre série positive. »

L’effectif. Akkaboune, Anastasowa sont blessés, Barry et Taarime absents, quand Meridja et Louadj font leur retour. Le groupe : Trimborn, Weinachter, Klein, Karayer, Dekoun, Adrian, Meridja, Tasca, Strehl, Louadj, Yilmaz, Miceli, M’Barki, Bnou Marzouk, Guendez, Peifer, Slimani, Hassli.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC