1 528 743 visites 8 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Illzach Modenheim

22 novembre 2014 - 10:14

Sarreguemines au rebond

Le match : Illzach Modenheim , 14e avec 10 points (0 victoire, 2 nuls, 6 défaites). D ernier match : défaite à Amnéville (1-0). Sarreguemines : 6eavec 23 points (5 victoires, 3 défaites). Dernier match : défaite face à Epernay (2-4).

L’enjeu : Sarreguemines retrouve sa priorité, le championnat. En Alsace, l’objectif sera de renouer avec la victoire, après deux défaites consécutives, face à des Alsaciens qui traquent leur premier succès.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer : « Il faut absolument que l’on prenne des points d’autant plus que trois grands rendez-vous nous attendent : Haguenau, Nancy et Saint-Louis. Il faut mettre la Coupe de France de côté. Ça sent le match piège par excellence. Les Alsaciens ont eu quinze jours pour bien se préparer et sont dans l’obligation de gagner. »

L’effectif : Akkaboune, Anastassowa et Weinachter sont toujours indisponibles. Sébastien Meyer devrait offrir du temps de jeu à des garçons qui ont été peu (ou pas) sollicités en Guadeloupe, sachant que Barry et Cerati n’étaient pas du voyage.

Le groupe : Trimborn, Perciballi, Karayer, Klein, Dekoun, Adrian, Barry, Strehl, Louadj, Tasca, Yilmaz, Miceli, M’Barki, Bnou Marzouk, Meridja, Guendez, Strehl, Peifer, Slimani, Hassli, Cerati.

Source RL

ASIM : on passe la première ?

Toujours en quête d’un premier succès dans son championnat de CFA 2, l’ASIM va tenter de sortir de sa mauvaise spirale aujourd’hui (18 h à Biechlin) devant Sarreguemines.

La neuvième rencontre du championnat sera-t-elle enfin la bonne pour l’équipe de Cédric Decker ? La réponse tombera ce soir (18 h) à l’issue de la réception de Sarreguemines. Un duel de revanchards en quelque sorte puisque les Lorrains viennent de s’incliner lourdement face à Epernay (2-4) tandis que l’ASIM a perdu d’une courte tête à Amnéville (1-0).

Le staff technique et les joueurs le répètent à l’envi : malgré la scoumoune qui semble coller à la peau de l’équipe depuis le début de saison, la situation n’est pas encore dramatique. Et la tendance peut encore très largement s’inverser. À condition évidemment de ne pas relâcher les efforts et d’améliorer surtout l’efficacité dans les deux zones de vérité.

« Même si sur le plan comptable on est en dessous de nos attentes, on est sur le bon chemin au vu du travail réalisé , positive le manager général Maurice Schmitt. J’en veux pour preuve les nombreuses occasions que nous nous sommes créées face à Amnéville. À notre décharge, Suzanne, le gardien lorrain, a réalisé de nombreux exploits sur sa ligne. Pour affronter Sarreguemines, on profitera du retour de Thomas Holbein et peut-être de Nathanaël Holtz, absent de longs mois suite à une fissure de la malléole. » Voilà qui ne serait évidemment pas de trop pour l’escouade illzachoise, qui devra par ailleurs se passer des services de Jérôme Grandis, suspendu, auteur d’une très bonne prestation en Lorraine. « Tout le monde y croit et j’espère bien que cette fois, on entendra des cris de joie dans nos vestiaires, poursuit Maurice Schmitt. Ce qui ne fut malheureusement pas le cas à Schiltigheim ni contre Biesheim. »

Pour affronter Sarreguemines, la défense illzachoise est avertie devant le gardien Christophe Malachowski ; Holbein est de retour aux côtés de Houssin et D’Almeida. Parmi eux, Roland Dassaul Pokua est conscient de l’importance de cette rencontre. Le jeune défenseur (22 ans, 1,88 m) a fait ses premières armes à l’ASCO Mulhouse avant de passer au FCM pour intégrer l’ASIM en 16 ans nationaux. Après un retour au FCM sous la houlette de Vincent Milliet avec quelques apparitions en équipe fanion, le voila de retour à son poste de stoppeur illzachois : « L’ambiance est très bonne, les structures propices au bon boulot et Cedric Decker, le coach, ne ménage pas ses efforts pour que nous trouvions la bonne formule. Cela arrivera tôt ou tard. Malgré notre élimination en Coupe de France, on reste sur une bonne prestation à Amnéville. C’est une perte de balle en milieu de terrain qui nous a plombés. Pourtant nos attaquants ont eu de belles occasions. Miliani, Mekkaoui, Fuchs et Da Sylva ont de grandes qualités offensives. C’est encourageant même si la chance n’a pas voulu nous sourire jusque-là. Tout le monde y croit et je suis persuadé que la roue va tourner. »

Pourquoi pas dès ce soir face à Sarreguemines ! Le moment serait bien trouvé.

Source l'Alsace

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC