1 944 145 visites 14 visiteurs

Sarreguemines sans peur

5 décembre 2014 - 09:08

Après un début de saison lumineux, la Guadeloupe et un match gagné au rattrapage, Sarreguemines poursuit sa folle saison avec Auxerre en Coupe. Sans appréhension...

C’est une saison délirante que vit le Sarreguemines FC et elle devrait peupler les souvenirs de ses acteurs pour de nombreuses années à venir. Deux exemples notables : pour sa seconde année en CFA2, le club a connu neuf victoires consécutives et occupé le haut du tableau. Voici deux semaines, l’équipe de Sébastien Meyer a également fait l’expérience d’un match en kit, arrêté par le brouillard un samedi soir, sur une défaite à la mi-temps (2-1), avant d’être rejoué le lendemain pour un succès à l’arrivée (1-2). « Illzach voulait à tout prix rejouer le dimanche et nous obliger à revenir , raconte Angelo Tasca. Ils n’ont rien voulu savoir et ça nous a piqués au vif… »

Au-delà de ces péripéties, c’est, bien sûr, l’aventure de la Coupe de France qui a surtout bousculé l’ordinaire des Faïenciers. L’histoire est connue maintenant. Sur une route de Meuse, ils avaient lancé l’idée de jouer dans les DOM-TOM comme une plaisanterie avant de se retrouver dans un avion pour la Guadeloupe où ils ont mis fin, au bout d’une nuit de novembre, aux 26 matches d’invincibilité de l’institution locale, le FC Moulien (1-1, 4-5 aux tab).

« L’effet Guadeloupe »

Alors que Sébastien Meyer se plaisait à répéter qu’il avait « fait du Guy Roux » durant cette parenthèse ensoleillée, le tirage du 8e tour lui a servi, comme un nouveau clin d’œil, l’AJ Auxerre pour futur adversaire… « Bizarrement , reprend Angelo Tasca, on n’a jamais été aussi confiant. C’est peut-être l’effet Guadeloupe. On n’a plus peur de rien. Nous sommes tous persuadés qu’on va réussir à faire un coup, même le coach ! Il est beaucoup moins pessimiste qu’avant... »

En matière de clin d’œil, le défenseur sarregueminois peut témoigner. « Quand je suis arrivé au centre de formation à l’ASNL, se souvient Tasca , on avait passé les tests psychologiques ensemble, avec Sébastien Puygrenier, au réfectoire de la Forêt de Haye… »

"Puyg" est aujourd’hui le capitaine auxerrois et il connait le chemin de la Lorraine par cœur. Au stade de la Blies, en revanche, il ne croisera pas certains acteurs de l’épopée guadeloupéenne. Florian Trimborn est blessé, Idir Méridja suspendu et Yannick Dekoun ne sera pas là. « On sait qu’il y a des joueurs d’expérience en face de nous, avec beaucoup de qualités , conclut Angelo Tasca. Sur le papier, il n’y a pas photo, mais qui sait, tout peut arriver. » Sarreguemines est en effet capable de tout.

Echo des coupes: Gragnic sur la touche !

Sarreguemines aura un client en moins à surveiller. L'attaquant Vincent Gragnic (6 buts en L2 cette saison) est en effet ménagé pour la Coupe. En revanche, l'AJA prévoit bien d'aligner son équipe-type au stade de la Blies.

Article RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

« La victoire contre Pagny valide définitivement notre maintien. Le SFC jouera pour la sixième année consécutive en National 3 et c’est le principal!

L’objectif est atteint et il faut s’en réjouir tant le championnat a été difficile cette année. Quand je vois les équipes qui vont descendre ou se battent encore pour ne pas descendre, il faut le savourer.

Si on m’avait dit lors de la trêve hivernale qu’on aurait été maintenu à une journée de la fin, j’aurais signé des deux mains! Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce maintien.

Maintenant on va aller à Mulhouse pour prendre du plaisir et pour finir à la plus haute place possible. Une place dans le top 5 serait magnifique... Et ensuite on pensera à la suite... »

Sébastien MEYER, coach SFC