1 529 852 visites 7 visiteurs

Revue de presse avant la réception de Merlebach

28 janvier 2015 - 09:38

Sarreguemines : retrouver la confiance

Depuis sa défaite face à Forbach en championnat de CFA 2, Sarreguemines n’a plus disputé de match officiel. En cause, le mauvais temps. Ce soir (20 h), les Sarregueminois accueillent sur la pelouse synthétique du stade des Faïenceries le club voisin du SO Merlebach pour le compte des 32es de finale de la Coupe de Lorraine.

Sixièmes en Promotion d’Honneur, les Merlebachois défendront leurs chances avec ardeur mais ont dû s’offrir, bien malgré eux, une période de repos. Leur dernière apparition en match officiel remonte au 14 décembre dernier avec une victoire face à la réserve de Magny leader du groupe (1-0).

Entraîné par Marcel Leit, le SO Merlebach entend bien mener la vie dure aux Sarregueminois. Trois divisions séparent ces deux équipes, Sarreguemines (6e ) et son entraîneur Sébastien Meyer partiront logiquement favoris dans ce duel et espèrent bien se rassurer avant la venue de Schiltigheim samedi en championnat au stade de la Blies. Quant aux Merlebachois, ils remettront leur calendrier à jour dimanche avec un déplacement à Morhange.

Le vainqueur de ce duel défiera en seizième de finale, le CSO Amnéville (CFA 2), le 8 février prochain en terre amnévilloise.

Article RL

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC