1 903 731 visites 25 visiteurs

Sarreguemines est « dans le dur »

17 mars 2015 - 14:28

Le haut du tableau est un vieux souvenir pour Sarreguemines qui vient d’enchaîner sept sorties sans victoire en CFA 2.

Sébastien Meyer l’avoue lui-même, il découvre un monde nouveau dans sa jeune carrière : celui des défaites à répétition et du doute livré en option. Le FC Sarreguemines n’a plus connu la victoire depuis sept matches (un nul, six revers) et son entraîneur le vit mal. « Je n’ai jamais connu ça , admet-il. Deux, trois défaites de suite, c’est déjà arrivé, mais là… Mes nuits sont courtes. Je vis un sacré apprentissage. »

Depuis le passage de Forbach, au stade de la Blies (3-4), quelque chose s’est cassé au royaume des Faïenciers. Tour à tour, Biesheim (1-3), Nancy (2-3) et Amnéville plus récemment (1-3) sont venus faire leurs courses sur les terres du président Christophe Marie. Les voyages n’ont guère plus arrangé la santé des Sarregueminois puisqu’ils ont aussi échoué à Sainte-Savine (2-1) et Colmar (1-0). Moralité ? « On est malade. On est dans le dur », tranche le coach.

Comment expliquer l’affaire ? « C’est multifactoriel , estime Sébastien Meyer. Mentalement, on a pu saturer après une année de feu. Il a aussi fallu gérer cette période de cinq semaines sans match officiel, pendant laquelle on ne savait jamais si les terrains nous permettraient de jouer. Dans ces cas-là, tu ne joues pas mais tu ne te reposes pas non plus. Et puis, on n’a pas toujours mis les ingrédients non plus. Il y a parfois eu un manque de grinta, sans parler des petits détails qui ne tournent pas en notre faveur. Bref, c’est le foot. Quand rien ne va, tout s’accumule. »

« Mobilisation »

L’entraîneur ne s’épargnera pas l’autocritique. « Le coach est en cause aussi , dit-il. Je savais qu’on aurait une période de décompression, mais pas comme ça. Je m’étais fixé de figurer dans les cinq premiers et je vois qu’on doit penser au maintien. C’est un semi-échec, mais je reste à fond derrière l’objectif. Il nous faut encore deux victoires au moins. Je sais que nos qualités ne se sont pas envolées. »

Après un début d’exercice enchanteur et un tour de Coupe de France en Guadeloupe, Sarreguemines vit un curieux retour sur terre en 2015. Loin du soleil… Le groupe s’est d’ailleurs ouvert de ses problèmes. « On fait plus de réunions que la mairie de Behren », s’amusait même Jordan Strehl sur les réseaux sociaux. « La réponse viendra du jeu », répondaient des coéquipiers en écho. « C’est l’heure de la mobilisation générale », conclut Meyer avant un voyage à Thaon, samedi soir, en terres vosgiennes, chez des spécialistes du maintien. Le SFC saura alors s’il peut encore regarder vers le haut.

Article RL

Commentaires

Régional 1 : le SFC en arbitre ! environ 3 heures
U15-2 / ALLIANCE 2008 environ 16 heures
3-0
U15-2 / PULNOY FC environ 17 heures
U15-2 / PULNOY FC : résumé du match environ 17 heures
SFC vs FC LUNEVILLE ( 1- 0 ) : nouvelles photos environ 22 heures
SFC vs FC LUNEVILLE ( 1- 0 ) environ 23 heures
Yolande Bitsch, Ced Hoy et 2 autres personnes ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 1 jour
National 3 : Haguenau lance le sprint final ! et National 3 : Haguenau vs SFC : un duel de buteurs 1 jour
BRUNO TISON et Cyrille Priester ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 3 jours
1-0
SFC / LUNEVILLE FC 3 jours
SFC / LUNEVILLE FC : résumé du match 3 jours
Stade des Faïenceries : nouvelles photos 4 jours
#National3 : SFC, la folle remontée et 4 autres 4 jours
SFC 2 vs Jarville JF ( 3-3 ) 4 jours
SFC vs AS PRIX LES MÉZIÈRES ( 4-0) : nouvelles photos 5 jours

PAROLES DE COACH

« Le match contre Prix-lès-Mézières est révélateur de ce qu’est le championnat de N3 cette année.
En effet, nous ne maîtrisons pas tout dans ce match, loin de là, et pourtant nous gagnons sur un score large (4-0).
Nous avons fait des matches bien plus aboutis, sans avoir été récompensés de la victoire...
Les résultats du week-end mettent une nouvelle fois en évidence un resserrement du classement.
Nous sommes 6ème mais avec autant d’écart sur la 1ère place que sur la 11ème, synonyme pour moi de relégation.
Il faut continuer à regarder dans le rétroviseur et cela, dès mercredi pour ce match en retard important contre nos amis de Lunéville. »

Sébastien MEYER, coach SFC