1 815 084 visites 14 visiteurs

Morade Benachour technicien de l’ombre

25 mars 2015 - 10:00

Après avoir fait ses gammes à Behren-lès-Forbach et forgé son jeu à Marienau, Morade Benachour exerce son art de coach à Sarreguemines. Il entraîne l’’équipe 2.

Si les projecteurs de l’actualité sportive sont souvent dirigés vers l’équipe fanion du Sarreguemines Football-club, il est un groupe qui cartonne plutôt bien en ce moment. C’est l’équipe réserve qui évolue en division d’honneur régional. Les Sarregueminois sont en deuxième position à un point d’Amnéville 2 et ont une confortable avance sur le troisième, Piennes. Et tout le monde sait qu’une équipe 2 forte fait le vivier de l’équipe 1. A la tête de cette équipe 2 locale, un grand passionné de foot : Morad Benachour.

Expérience solide

Le technicien a commencé à jouer au football à l’âge de 11 ans à Behren-lès-Forbach pendant quatre ans, puis a rejoint Marienau où il est resté de longues années avant d’exercer son art à Sarreguemines. « Sébastien Meyer cherchait un coach pour l’équipe B. Je l’ai suivi sans hésiter. L’équipe jouait alors en promotion d’honneur, C’est un niveau de jeu que je connaissais bien », confie-t-il. A Marienau, Morad entraînait les équipes de jeunes et l’équipe 2 qui évoluait en PH.

Contrat rempli

Le coach sarregueminois est dans la cité des Faïences depuis trois ans et les résultats ne se sont pas fait attendre. L’équipe 2 est passée de la PH à la DHR, de la 4e place la saison dernière, elle peut jouer le titre cette année. « Cela risque d’être compliqué. Le calendrier est assez difficile et il va falloir compter sur un faux pas d’Amnéville. Mais je pense que la saison sera réussie avec nos 11 victoires d’affilée. »

Même s’il est souvent dans l’ombre de l’équipe fanion, Morad est un homme humble et seule la reconnaissance de ses joueurs l’intéresse. « Actuellement, je me sens bien au SFC et avec Sébastien Meyer, ça fonctionne. Je suis au service de Sarreguemines et l’équipe 1 est la vitrine du club. »

Et si un jour, on lui proposait d’entraîner une équipe première, quelle serait la réaction du technicien sarregueminois ? « C’est vrai que mon contrat est rempli avec les équipes B, dit-il en souriant. Je réfléchirais certainement à une telle proposition. Mais je répète : pour le moment, je suis ici et j’y suis bien. »

Commentaires

2-1
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC environ 4 heures
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC et EPERNAY RC / SFC : résumés des matchs environ 4 heures
1-3
EPERNAY RC / SFC environ 11 heures
4-0
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM environ 24 heures
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM et 2 autres : résumés des matchs environ 24 heures
2-7
FC FREYMING HOCHWALD / U15-2 environ 24 heures
2-2
U15-2 / FC BEAUSOLEIL environ 24 heures
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM et 2 1 jour
Yolande Bitsch, Florian Schmitt et 4 autres personnes ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 1 jour
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! 2 jours
5-2
U19-1 / ASI AVENIR FOOTBALL (senior) 5 jours
U19-1 / ASI AVENIR FOOTBALL (senior) : résumé du match 5 jours
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! : nouvelles photos 5 jours
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! 5 jours
U19-1 : nouveau joueur 5 jours

PAROLES DE COACH

« La défaite à Metz est difficile à encaisser car les joueurs ont fait le match qu’il fallait même si nos trois erreurs nous coûtent cher au final. Jouer 86 minutes à 10 à l’extérieur face à une équipe qui présentait de nombreux joueurs professionnels représentait une tâche difficile.

Mes joueurs auraient même pu et dû ouvrir le score car les occasions étaient nombreuses, même à 10. Mais nous manquons cruellement de réussite et aussi de chance... Le 2ème but qui aurait dû être refusé pour cause de position de hors-jeu du buteur quelques secondes plus tôt avant le but en est la preuve.

Ça commence à faire beaucoup de décisions arbitrales qui nous sont défavorables depuis le début de l’année (Nancy, Tremery, etc.). L’expulsion, elle, n’est pas scandaleuse mais n’aurait pas été sanctionnée par tous les arbitres à toutes les équipes à la 4ème minute de jeu...

J’espère que la roue va tourner, car la situation devient préoccupante. À ce titre, la réception de Nancy samedi devient importantissime.... »  

Sébastien MEYER, coach SFC