1 615 711 visites 30 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à Haguenau

11 avril 2015 - 08:52

Sarreguemines rêve d’exploit

Le match. Haguenau : 4e avec 57 points (10v, 6n, 5d) ; dernier match : nul face à Epernay (1-1). Sarreguemines : 8e avec 46 pts (7v, 4n, 10d) ; dernier match : nul face à Illzach (2-2).

L’enjeu. Face à Illzach, les Mosellans n’ont pas été vernis. Ce match, ils auraient dû l’emporter mais se sont conctentés d’un nul (2-2). A cinq journées du terme, les Mosellans n’ont donc toujours pas assuré leur maintien. Une fin de championnat très difficile les attend avec la confrontation face aux quatre premiers du classement ainsi que le derby à Forbach. Avant cela, un résultat nul à Haguenau serait le bienvenu.

L’avis de l’entraîneur, Sébastien Meyer : « La réussite nous échappe, cela s’est vu face à Illzach. Nous n’avons toujours pas assuré notre maintien et une fin de saison compliquée nous attend. A Haguenau, il faudra quasiment réaliser un exploit pour prendre des points. »

L’effectif. Akkaboune, Anastasowa, Méridja sont blessés, Hassli est suspendu et Peifer est incertain. Le groupe : Trimborn, Weinachter, Karayer, Klein, Adrian, Tasca, Ylmaz, Dekoun, Barry, Miceli, Cerati, M’Barki, Guendez, Louadj, Strehl, Slimani, Peifer (?), Wengert, Taarimte.

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC