1 440 814 visites 20 visiteurs

Revue de presse avant le déplacement à St Avold pour affronter Forbach

16 mai 2015 - 08:45

Derby, acte II à… Saint-Avold

Le match. US Forbach, 9e avec 50 points (6 V, 8 N, 10 D). Dernier match : défaite face à Saint-Louis Neuweg (0-4). Sarreguemines : 11e avec 50 points (7 V, 5 N, 12 D). Dernier match : nul à AS Nancy-Lorraine B (2-2).

L’enjeu. Faute de stade, le deuxième acte du derby entre Forbach et Sarreguemines se jouera à Saint-Avold ce soir. Il promet, car il ne reste que deux journées pour verrouiller le maintien et cette affiche propose, en prime, une rivalité intacte. Les deux formations se connaissent parfaitement car de nombreux joueurs uséfistes ont endossé, ces dernières saisons, le maillot des Faïenciers.

Pour Sarreguemines, le souvenir du match aller reste douloureux. Et pour cause : le samedi 10 janvier a marqué un coup d’arrêt brutal dans la saison. Ce soir-là, l’équipe de Salem El Foukhari avait offert à ses supporters une victoire de panache au stade de la Blies (3-4). Visiblement, c’était la défaite de trop pour les garçons de Sébastien Meyer, touchés dans leur amour-propre et perdus en championnat depuis. Car ils ont enchaîné les nuls et les défaites pour une bien maigre récolte de 15 points, alors qu’ils en avaient obtenu 35 avant le derby… D’où ce petit air de revanche qui soufflera de leur côté, après un nul qui vaut un exploit à Marcel Picot… Mais Forbach sait aussi y faire contre son voisin.

L’avis de Salem El Foukhari, entraîneur de l’US Forbach : « Avec cette délocalisation, ce n’est pas comme ça que j’entendais préparer le derby. A Saint-Avold, c’est comme si les deux équipes disputaient la rencontre à l’extérieur. Cela va aussi diminuer nos chances, faute de repères… »

L’avis de Sébastien Meyer, entraîneur du Sarreguemines FC : « On a notre sort entre nos mains. Il faut essayer de gagner pour rester tranquille avant d’aborder notre dernier match. Il va falloir rester concentré sur les points pour se maintenir. »

Les effectifs. A Forbach, l’effectif ne subira guère de changements. Du côté de Sarreguemines, Akkaboune, Anastasowa, Grebil sont blessés, Tasca, Wengert et Weinachter (absents), alors qu’Adrian et Slimani sont suspendus.

Les groupes.

Forbach : Monthe, Koscher, Assou, F. Redjam, Picard, Hadji, Babaya, Bourtal, Mohammed, Simpara, Errai, Mourchid, Y. Ba, Osmani, Benthami, Etarabti.

Sarreguemines : Trimborn, Perciballi, Mavoungou, Karayer, Klein, Ylmaz (?), Dekoun, Barry, Miceli, M’Barki, Louadj, Strehl, Hassli, Meridja, Cerati, Guendez, Peifer.

Commentaires

8-2
U15-2 / REDING AS 31 minutes
U15-2 / REDING AS : résumé du match 31 minutes
1-4
SIERSTHAL E. P.R. / SFC3 environ 1 heure
SIERSTHAL E. P.R. / SFC3 : résumé du match environ 1 heure
Résumé SFC vs LUNEVILLE (1-0) environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) : nouvelles photos environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) et SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) environ 3 heures
2-0
SFC2 / AM. DU PERSONNEL MUN environ 3 heures
SFC2 / AM. DU PERSONNEL MUN : résumé du match environ 3 heures
SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) : nouvelles photos environ 3 heures
SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) environ 4 heures
1-2
STRG PIERROTS VAUBAN / SFC 1 jour
STRG PIERROTS VAUBAN / SFC : résumé du match 1 jour
3-1
REDING AS / U13-1 1 jour

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC