1 820 722 visites 14 visiteurs

L'équipe C s’empare de la Coupe de la Casc

16 juin 2015 - 09:47

La 30e édition de la coupe de la Communauté d’agglomération Sarreguemines-Confluences (Casc) a été remportée de haute lutte par l’équipe C du FC Sarreguemines.

Sur le stade de Hambach, son challenger, la SO Ippling, n’a jamais baissé de rythme face à cet adversaire qui montera probablement très rapidement les échelons en championnat districal la prochaine saison.

Le match

Le FC Sarreguemines ouvre la marque dès la 10e minute par Cédric Kennel. Les deux équipes regagnent les vestiaires sur le score de 1-0 pour les Faïenciers, justifiant leur nombre plus élevé d’occasions. A la reprise, dès la 47e minute, la SO Ippling B égalise par Thierry Moulay (1-1).

Les 250 spectateurs suivent un match engagé, doublé d’un jeu rapide. Débordant sur les ailes, les Sarregueminois ratent deux occasions en or.

Mais Ippling résiste et aurait très bien pu prendre l’avantage. Mais ce sont les "Bleu et Blanc" qui aggravent la marque par Florian Fuchs (2-1 à la 53e ). Malgré le forcing des hommes de l’entraîneur Alain Barda (SOI) et les chœurs des supporters ipplingeois, le score ne devait plus changer (2-1).

Classement final

La coupe 2015 de la Casc a donc pris le chemin du quartier général du FC Sarreguemines C. Auparavant, le match pour déterminer les 3e et 4e places a opposé l’Entente Neufgrange/Siltzheim au FC Sarreguemines/Istanbul. Le score à la mi-temps est de 1-0 en faveur de l’ENS (but de Christophe Beck à la 10e ) ; le FCSI égalise à la 80e grâce à un but d’un joueur adverse contre son camp. Aux tirs au but, l’ENS prend l’avantage 5-3.

Le classement final est le suivant : 1er FC Sarreguemines C, 2e SO Ippling B, 3e Entente Neufgrange/Siltzheim, 4e FC Sarreguemines/Istanbul.

Voir également

Commentaires

PAROLES DE COACH

" Enfin mes joueurs sont récompensés! Après 6 matches sans victoire (mais avec du contenu), ils ont enfin récolté les trois points. En plus la manière était une fois de plus présente. Je regrette juste le manque de réalisme dans la finition qui nous empêche de tuer le match plus tôt et de gagner le match avec un score un peu plus lourd. Mais je retiens surtout la victoire qui, j'espère, en appellera d'autres... Dans ce championnat illisible avec les matches en retard, nous sommes dans l’obligation de faire une série. Nous avons 15 jours pour récupérer les blessés et préparer la réception de Luneville. "   Sébastien MEYER, coach SFC