1 381 443 visites 116 visiteurs

Eric Hassli, footballeur aux Etats-Unis : « Sarreguemines en National… »

20 juin 2015 - 09:15

Éric Hassli raconte sa vie américaine. Formé à l'ASF 93 et passé par le FC Metz, le Sarregueminois de 34 ans vit avec femme et enfants dans la campagne texane et défend les couleurs des San Antonio Scorpions aujourd’hui.

Quelle est votre actualité sportive, Éric Hassli ? « Je suis dans ma dernière année de contrat à San Antonio, en 2e division américaine. La moitié du championnat est passée. Je ne sais pas encore ce que je vais faire ensuite. »

• Comment les Etats-Unis sont-ils venus à vous ? « Je revenais de blessure, lors de ma dernière année de contrat à Zurich, en 2010. Un ami, Alain Rochat, m’avait parlé d’une offre de Vancouver qui voulait acheter une franchise, jouer en Major League Soccer. Des gens sont venus me voir. Tout s’est fait naturellement. J’adore les nouvelles expériences, alors je me suis lancé. »

• Vos premières impressions sur place ? « C’était fou. On pouvait perdre et voir les gens rigoler dans le vestiaire ou se balader en ville tranquillement. La passion n’est pas la même qu’en Europe. C’était une nouvelle franchise, tout était à construire. Mais, là-bas, il faut être costaud mentalement. A tout moment, tu peux être transféré n’importe où. Que tu aies une maison ou une famille, tu n’as pas ton mot à dire. La seule chose qu’on peut contrôler, c’est la garantie du salaire. »

• La MLS est-elle une préretraite pour les joueurs européens ? « Elle vaut mieux que ça. Le niveau n’est pas comparable à la France mais ils font venir des jeunes d’Argentine, de Colombie aujourd’hui et le niveau devient très bon. Ils commencent à jouer au ballon, à investir dans la formation. Ils commencent à comprendre en fait. Et, dans cinq ou dix ans, ce ne sera plus pareil. »

• Votre meilleur moment aux Etats-Unis ? « Vancouver, c’était le top. Je jouais avec un phénomène, Davide Chiumiento. On n’a pas souvent gagné parce que 70 % de l’équipe ne connaissaient pas la 1re division, mais c’était extra. »

« Sarreguemines en National… »

• Vous aviez d’ailleurs marqué un but d’anthologie en juin 2011, contre Seattle. Il a fait le tour du monde… « Ça aussi, c’est dingue. En Suisse, ce serait passé inaperçu. Là, il y a eu 7 millions de vues sur internet pour ce but et ça m’a permis d’aller aux ESPY, la plus grande cérémonie américaine pour les sportifs. J’étais avec l’acteur Kiefer Sutherland, le basketteur Ray Allen, les Dallas Mavericks, des stars du hip-hop, du hockey… J’étais comme un gamin de cinq ans devant un cartoon. »

• Etes-vous revenu en Lorraine depuis cet exil ? « Pas encore. Je n’ai pas eu l’occasion mais je veux montrer la France à ma femme et lui présenter ma famille. Et je continue à suivre Sarreguemines. Je vois l’énorme boulot de Sébastien Meyer là-bas, leur travail avec la formation, la coupe de France en Guadeloupe… Je rêve de voir ce club en National un jour… »

• Et le FC Metz ? « J’en garde un souvenir mitigé. Il reste mon club de cœur et je le suis toujours aussi. Je trouve par exemple que Bertrand Antoine fait un super boulot là-bas avec les jeunes. Mais ça me fait mal de voir Metz faire tout le temps l’ascenseur. Pour moi, malheureusement, ça ne s’est pas bien fini. J’ai été escroqué par un agent qui m’a fait casser mon contrat et que je n’ai jamais revu. Cela m’est arrivé dix ou quinze fois dans ma carrière d’ailleurs de me faire avoir. C’est le foot, un monde de requins. Et je n’ai plus d’agent aujourd’hui. Plus besoin. Et puis je suis allé en Suisse après et, plus tard, Zurich m’a permis de tout connaître sportivement : un titre de champion, l’Europa League, la Ligue des Champions… »

• Pensez-vous à l’après-foot ? « Je resterai aux Etats-Unis. Ma vie est trop cool ici. Mais je veux jouer encore deux ans au foot. »

Commentaires

Ismael Soufiane et Florian Schmitt ont pronostiqué SFC Saison 2016-2017 environ 6 heures
Ismael Soufiane est devenu membre environ 6 heures
F
U15-2 / LORQUIN environ 11 heures
U15-2 / LORQUIN et 3 autres : résumés des matchs environ 11 heures
SFC Féminines : nouveau joueur environ 22 heures
1-4
AS Rech / SFC Féminines environ 22 heures
AS Rech / SFC Féminines environ 22 heures
4-0
VANDOEUVRE U.S / U19 H environ 22 heures
VANDOEUVRE U.S / U19 H : résumé du match environ 22 heures
SFC Saison 2016-2017 : nouvelle journée 1 jour
1-2
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC 1 jour
0-1
NEUNKIRCH / U17-2 1 jour
NEUNKIRCH / U17-2 : résumé du match 1 jour
3-1
PAGNY S/MOSELLE A.S / U17-1 1 jour
PAGNY S/MOSELLE A.S / U17-1 : résumé du match 1 jour

PAROLES DE COACH

"Cette semaine consacre, pour la deuxième fois consécutive, un "carton plein" avec 9 points gagnés sur 9 possibles.

Il faut d'abord mettre à l'honneur l'équipe réserve qui a encore une fois déjoué tous les pronostics en renversant une situation complexe lors d'un déplacement toujours difficile à Saint-Dié en égalisant à la 83' et en marquant le but de la victoire à la 92'! Et le tout avec un grand nombre d'absents! Bravo aux 14 joueurs ainsi qu'à leur Coach et à leur dirigeant.

Et quelle prestation de l'équipe U19, qui malgré l'absence de deux joueurs importants ont remporté une belle victoire face au leader Amnéville. Cette victoirerécompense le travail d'un groupe et de son staff.

Enfin, l'équipe CFA 2 a confirmé sa belle prestation à Sarre-Union par une victoire face à Pagny. Il est toujours difficile de battre cette équipe qui est bien organisée et qui défend toujours très bien. Sur une pelouse difficile il est compliqué de chercher à faire du jeu mais mes garçons ont été récompensés de leur volonté d'attaquer. Il faudra confirmer cette série face à Illzach samedi lors de la remise à jour du calendrier si on veut continuer à embêter les équipes du podium.

Sébastien MEYER, coach SFC