1 783 056 visites 6 visiteurs

Alan WENGERT : "Les lions ont encore faim"

9 janvier 2016 - 11:37

Ils sont entrain d’écrire une grande partie de l’histoire de Sarreguemines. Alan et ses équipiers effectuent une magnifique épopée durant la coupe de France, arrivée en seizième de finale en éliminant Valenciennes, les joueurs de Sarreguemines vont affronter l’autre petit poucet, Granville. Un match très attendu et à grand enjeu. Une rencontre redoutable et Alan avertit l’équipe adverse, les lions ont encore faim.

 

 

 

"Vous vous êtes qualifié en seizième de finale face à Valenciennes, c’est vraiment magique"

AW : « Oui, il y a une forme de magie, mais je pense qu’elle s’est formée au fil de notre avancée dans la coupe de France. Je crois que cette magie appartient au parcours du club et non seulement à cette qualification. On vit des beaux moments, sur le plan sportif et humain et je pense que c’est cela qui donne une dimension magique à notre rêve de continuer la compétition. »

"C’est ce qu’on appelle le miracle de la coupe ?"

AW : "Un miracle, je ne pense pas, car je vous assure que, malgré notre statut d’amateurs, l’implication de l’équipe, du coach, du club et de ses supporters, est remplie de professionnalisme. La coupe nous offre des opportunités et nous voulons toutes les saisir avec de l’audace, afin d’enchaîner les exploits."

"Es-tu satisfait de ton match face à Valenciennes ?"

AW: "Oui, je pense mériter ma satisfaction dans ce match. J’avais un marquage compliqué avec un très bon joueur de Valenciennes, il était très rapide et technique. De plus, quand, à 21 ans on participe à une aventure comme celle-ci, avec des exploits qui se succèdent, ça ne peut que procurer de la satisfaction et du désir de progresser encore."

 "Pour le seizième de finale vous allez rencontrer Granville, c’est un bon tirage comme le pire possible ?"

AW: "Vous savez, si on nous avait dit, il y a 2 mois, « vous jouerez les seizième de finales de la coupe de France contre Granville », on aurait tous pensé à l’opportunité de nous qualifier en huitième de finale. Alors, oui on peut penser que c’est un tirage piégeur, mais je pense sincèrement que c’est une occasion rêvée pour montrer notre faim de victoire. Tout le monde veut être le tombeur d’une équipe renommée, mais notre équipe veut surtout continuer à écrire l’histoire avec toute sa détermination."

"Comment allez-vous préparer ce match ?"

AW: "Nous abordons ce match avec toute l’intention qu’il mérite. Nous ne sous-estimons, ni nos adversaires, ni l’enjeu de la rencontre. Le Sarreguemines F.C. sous toutes ses composantes se préparent à continuer son avancée dans cette coupe de France 2016. Pour ma part, cette saison je fais part d’une implication totale dans ma pratique sportive. Je travaille dur à l’entraînement, et en dehors avec un athlète national, qui me guide sur des points fondamentaux, que je dois acquérir pour entretenir mon rêve de footballeur."

"C’est un match très attendu ?"

AW: On attend tous ce match avec une très grande envie. Notre club, ses supporters et ses partenaires font preuve d’une très grande motivation, alors je vous promets que notre équipe va être prête pour cette rencontre. De plus, pour l’anecdote, mes camarades et moi nous nous sommes promis de sortir de cette coupe contre une équipe de Ligue 1, alors je suis désolé pour nos futurs adversaires, mais les lions ont encore faim.

Source : Actu Team Sport ( https://actuteamsport.wordpress.com/ )

Crédit Photo : Youssef BOULHILAT

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC