1 607 842 visites 10 visiteurs

DH : UN FAUTEUIL POUR 3 ?

21 août 2016 - 14:08

Amnéville, Saint-Avold et Thaon sont les grands favoris de la Division d’honneur, qui redémarre ce samedi. Ils tenteront de succéder à Lunéville, titré la saison dernière et promu en CFA 2.

Ils sont quatorze sur la grille de départ de cette Division d’honneur version 2015-2016. Quatorze sur les starting-blocks, à faire chauffer le moteur pour espérer suivre les traces de Lunéville, titré la saison dernière et promu en CFA 2.

« Moi, je mettrais une pièce sur Thaon ou Amnéville, vu leur recrutement. Ça devrait se jouer entre les deux. » Pour le promu thionvillois et son entraîneur, Manu Cuccu, deux équipes sortent du lot dans ce championnat dont les premières joutes se tiennent ce samedi à l’occasion de la première journée. Relégué la saison passée, Thaon s’est bien renforcé avec notamment l’arrivée de Romain Chouleur, et ne vise qu’une chose : une remontée immédiate au niveau supérieur.

Son principal challenger devrait se nommer Amnéville, prometteur cinquième lors de son dernier exercice de transition. Les hommes de Cédric Léonard veulent retrouver le niveau national qu’ils ont quitté en 2015. Du côté des favoris, il ne faut pas oublier Saint-Avold, le meilleur des autres la saison dernière, onze points derrière Lunéville. Cette deuxième place donne aux Naboriens un statut d’équipe à battre, qu’ils étrenneront dès cette première journée face à… Amnéville. Un choc des titans, déjà.

L’APM en outsider

Derrière ce solide trio se détachent plusieurs outsiders, qui auront, à coup sûr, un coup à jouer dans cette DH assez incertaine finalement. Jarville et les Vosgiens de Saint-Dié et d’Épinal entrent dans cette catégorie. En tant qu’équipe réserve, la formation spinalienne est quelque peu dans l’inconnu mais sa troisième place l’an passé montre sa force de frappe. L’APM Metz, qui a joué la carte de la stabilité cet été, vise de son côté le top 5.

Enfin, il y a ceux qui se battront pour exister dans ce championnat. En tant que promu, après son titre en DHR, Thionville avance masqué et tentera, avec humilité, de ne pas reprendre l’ascenseur. Pour Magny, la donne est quelque peu différente. Le groupe messin est toujours en reconstruction et se contenterait bien du classement obtenu l’an passé (7e ). C’est également le cas de Trémery, bluffant 9e la saison dernière, mais qui devra gérer le départ de quelques attaquants de qualité.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC