1 783 055 visites 5 visiteurs

#CFA2 : Déplacement à Illzach avec la casquette de leader du championnat !

1 septembre 2016 - 11:16

Pour sa 3è rencontre de championnat, l'équipe fanion du président Roger Schirck accueille le leader du CFA 2 Sarreguemines auteur de deux belles victoires face au RC Strasbourg et Forbach.

Les Illzachois de Claude Spreng et Robert Wursteisen ont bien mal démarré l'exercice initial face aux pierrots Vauban (0-2). Olivier Laurent et les siens se sont bien repris par la suite dans l'antre molsheimois en tenant tête aux jeunes Strasbourgeois du racing (2-2). Bien que menée 2-0, la phalange orange a mené superbement ses contre-attaques avec des services du capitaine Kalathung pour Julien Fuchs et le rapide Tommy Audoux pour rétablir l'équilibre à la mi-temps : 2-2.

Malheureusement pour eux, quelques dérapages verbaux avec le référé ont mené Tchen Kalathung aux vestiaires. Et voilà nos «héros» réduits à 10 pour contenir la fougue des jeunes racingmen. Julien Fuchs sur tous les fronts, Sébastien Saihi, heureux mais exténué, Jérémy Bontemps au four et au moulin, Olivier Laurent, le gardien héroïque et talentueux ont réussi à préserver leur potentiel. Reste maintenant a accueilli Sarreguemines comme il se doit sur leur pelouse fétiche de Joseph-Biechlin.

Source : DNA

A l'occasion de cette rencontre, l'ASIM reversera l'intégralité de la recette des entrées et des buvettes au profit des sinistrés d'Italie. Une belle initiative qui mérite d'être soutenue.

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC