1 436 557 visites 25 visiteurs

CFA2 : Créer l'exploit face à Schiltigheim

5 novembre 2016 - 11:43

Tant en Coupe de France qu’en championnat, le SFC répond présent. Samedi, les Sarregueminois devront confirmer leur bon début de saison. Et pourquoi pas s’offrir le haut du panier en battant Schiltigheim.

Sarreguemines (CFA2) accueillera Schiltigheim ce samedi. Les Alsaciens sont actuellement premiers du tableau du groupe D avec 16 points talonnés de près par les Faïenciers, actuellement troisième avec 14 points (2e Prix les Mézières). Forts d’une récente victoire en Coupe de France (0-3) contre Fameck, les joueurs entraînés par Sébastien Meyer auront à cœur de créer l’exploit contre les Alsaciens qui font, comme eux, un très bon début de saison.

Recrutement judicieux

« Ce serait magnifique de gagner contre Schiltigheim », confie Caner METIN, recruté en début de saison avec six autres joueurs. Un recrutement audacieux et judicieux si l’on s’en tient aux résultats de ce début de saison. « C’est vrai que l’équipe a bien été renouvelée, mais je pense que mon intégration s’est d’autant bien passée que je connaissais certains joueurs avec qui j’ai commencé ma carrière », confie celui qui a quitté Völklingen pour intégrer Sarreguemines.

Caner METIN a chaussé ses premiers crampons à Saint-Avold sur le terrain de l’équipe du Wenheck. Aujourd’hui, à 27 ans, il peut s’enorgueillir d’un beau parcours, puisque le Franco-turc a été formé à l’AS Nancy Lorraine, avant de rejoindre le FC Sarrebrucken. Il a évolué également une saison en ligue 2 en Turquie avec Aydinspor (2013-2014). Il assure : « Une très bonne expérience. En Turquie, le jeu est très agressif, les joueurs n’acceptent vraiment pas de perdre un match. »

Points forts

Quels sont les points forts de Sarreguemines ? « Je pense que c’est un groupe homogène et très motivé », déclare celui qui a inscrit deux buts depuis son arrivée. Ce qui fait de lui le troisième meilleur buteur de son équipe derrière Khalid Bénichou (4 buts) et Elhassane M’Barki (7 buts).

Lorsqu’on lui demande quels sont les points faibles de l’équipe, il réfléchit un moment, puis note que « même s’il n’y a pas de joueurs qui se prennent pour des stars, le coach doit quand même composer avec des fortes individualités. Face à Schiltigheim, il faudra être très concentré sur notre jeu. »

En attendant, les amateurs n’ont pas à rougir de leurs performances, puisqu’ils ont récemment battu Nancy (6e ) qui avait aligné cinq pros (1-2) et se positionne devant Strasbourg (4e ) et Metz (11e), toutes des équipes de réserves professionnelles.

Source : Le républicain Lorrain
Crédit Photo : Frédéric LAUER

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC