1 436 560 visites 28 visiteurs

CDF : une bâche chauffante pour préserver le terrain

5 janvier 2017 - 17:04

En attendant que cela chauffe sur le terrain, c’est sous une gigantesque bâche que la chaleur sera diffusée pour préserver la pelouse du stade de la Blies. Samedi, Sarreguemines reçoit Reims en 32e de finale.

Ce samedi, le Sarreguemines Football-club accueille Reims en 32e de finale de la Coupe de France. Et déjà, les 750 places en tribune sont parties comme des petits pains pour ce bel événement footballistique. « Il nous reste encore 400 places à vendre autour de la pelouse sur les 2 500 disponibles », précise Raoul Feuerstein, responsable de la communication au SFC.

Hier, en fin de matinée, avec d’autres bénévoles du club et des employés de la mairie, il était au stade pour réceptionner une gigantesque bâche destinée à recouvrir entièrement le terrain où évolueront les joueurs.

Système contraignant

« Étant donné que la surface est gelée, la Fédération française de football nous a conseillé d’en mettre une pour le préserver d’ici samedi, car si l’arbitre estime qu’il est dangereux pour les joueurs, il peut reporter le match », explique Jean-Michel Albertus, responsable du service des Sports à la ville. Une société privée est venue installer l’immense bâche d’une dimension de 102 m X 65 m sous laquelle sont glissés des tuyaux de quatre systèmes de chauffage qui fonctionnent au fioul !

Une entreprise de sécurité en renfort

« La location de la bâche comme le fioul sont pris en charge par la FFF. Cinq ont été installées dans le Grand-Est », ajoute Jean-Michel Albertus. Le système est contraignant, puisqu’il faut déplacer les quatre chauffages toutes les trois heures, afin de bien répartir la chaleur sous la bâche.

Il est aussi énergivore. Les machines, d’une capacité de 700 litres chacune, sont gourmandes puisqu’elles consomment 14 litres de fioul à l’heure ! « Lors du dernier tirage au sort, après notre victoire face à Valenciennes, la Fédération nous avait déjà prévenus qu’il faudrait mettre une bâche.

Source : Le Républicain Lorrain
Crédits Photos : Le Républicain Lorrain , Serge Amann , 

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC