1 782 881 visites 4 visiteurs

CDF : Johann CARRASSO : Sarreguemines, une équipe faite pour briller en Coupe

6 janvier 2017 - 21:19

Le gardien de Reims et ancien messin Johann Carrasso, opposé à Sarreguemines ce samedi, aborde ce rendez-vous de la même manière qu’un match de championnat. Même s’il sait que l’état du terrain et la météo joueront un rôle.

Que savez-vous sur cette équipe de Sarreguemines ?
« Pour l’instant, pas grand-chose. On a une séance vidéo ce vendredi matin sur le sujet. On est parti cette semaine en stage au Canet-en-Roussillon pour préparer la deuxième partie de saison. Mercredi, on a fait un match amical contre l’équipe locale ( DH, victoire 5-1 ), dont le niveau se rapproche de celui de Sarreguemines et avec un terrain plus que moyen, ce qu’on risque de retrouver ce samedi. »

Que vous inspire le parcours de Sarreguemines depuis deux ans ?
« Il y a des équipes qui sont faites pour briller en Coupe, Sarreguemines en fait partie. S’ils réussissent ce genre d’exploit, ce n’est pas de la chance. Ils mettent les ingrédients nécessaires pour embêter leurs adversaires. On s’attend à affronter une équipe conquérante, en quête d’un nouvel exploit. J’espère que les conditions permettront d’aborder au mieux ce match. Avec la météo annoncée, on risque d’avoir du mal à développer du jeu. »

En tant que gardien, comment abordez-vous ce genre de match, face à des équipes plus faibles ?
« J’apprécie tous les matches de la même manière. La Coupe de France, ce n’est pas rien. C’est le monde amateur qui rencontre le monde pro et le temps d’un instant, tout le monde est au même niveau, avec beaucoup de respect. Je dois m’attendre à ne pas être beaucoup sollicité, ou pas de la même manière. Ce sont des phases différentes : les sorties aériennes, le jeu au pied. Il faut rester vigilant de la même manière qu’en championnat, voire plus car si on encaisse le premier but face à une telle équipe… »

Source : Le Républicain Lorrain
Crédit Photo : L'hebdo du Vendredi

Commentaires

PAROLES DE COACH

"Le match nul à Pagny est encore une nouvelle contre-performance. Malgré les nombreuses absences, encore une fois, je pense que nous avions l’équipe pour mieux faire.

Malheureusement, notre entame du match et notre première mi-temps nous pénalisent. Menés logiquement au score à la mi-temps, il a de nouveau fallu réagir... Le seul point positif est d’avoir réussi à égaliser à 10 contre 11.

Maintenant il faut profiter de la première véritable trêve depuis quatre ans pour se poser les bonnes questions. Ce championnat fait appel à des valeurs que je n’ai pas assez vues dans mon équipe lors de la première partie de saison ..."

Sébastien MEYER, coach SFC