1 815 100 visites 18 visiteurs

CDF : Tout ce qu'il faut savoir sur la rencontre

6 janvier 2017 - 21:25

Jour J pour le match de coupe de France entre Sarreguemines et Reims, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été prises.

C'st aujourd'hui que doit se disputer le 32e de finale de coupe de France opposant Sarreguemines au prestigieux Stade de Reims et la tension monte. Tant au sein des dirigeants du club qui sont au four et au moulin pour assurer la partie intendance et logistique que des joueurs qui s’entraînent sans relâche sous la férule de Sébastien Meyer. Mercredi soir, ils ont pu profiter des installations du club de Creutzwald pour s’entraîner.

Des billets d’accès au stade en format pelouse (10 €) sont encore en vente chez Magpresse à Cora Sarreguemines et au magasin A vos marques rue de l’Eglise. « Il en reste encore 300 à peu près », confirme Raoul Feuerstein, directeur de la communication. « Ils sont en vente jusqu’à samedi midi. A partir de 13 h et jusqu’à 15 h, le reliquat sera remis en circulation aux caisses du stade ».

Sécurité draconienne

Précision d’importance confirmée ce jeudi : à la demande du sous-préfet et par mesure de sécurité, les grilles du stade seront fermées dès 15 h. Ceux qui sont titulaires du précieux sésame pourront assister au match et encore passer, mais personne d’autre. « La billetterie sera arrêtée », confirme Marlyse Ziegler. « Les grilles resteront fermées durant toute la rencontre et n’ouvriront même pas à la mi-temps, sauf urgence ». Une équipe de sécurité composée de 20 personnes veillera à ce que les consignes soient respectées scrupuleusement aux différentes entrées.

« On aura besoin du public »

Dans l’enceinte, plus de trente bénévoles vérifieront les accès à la tribune (possible uniquement sur présentation d’un billet estampillé tribune). Derrière le but situé coté terrain en schiste, un espace a été réservé aux 150 supporters venant de Reims.

Par ailleurs, une animation exceptionnelle précédera le coup d’envoi qui sera donné à 15 h. « On aura besoin de la participation active de l’ensemble des supporters pour faire de cette surprise un succès et un moment fort dans l’histoire du club », souligne le responsable de la communication. Le principal ennemi de ce match sera la météo puisqu’une température de -8° est prévue dans la nuit de vendredi à samedi. Les souffleries vont donc tourner à plein régime pour éviter que le terrain ne soit gelé car dans ce cas, le délégué de la Fédération française de football peut décider du report du match. En principe au lendemain. Une hypothèse que les organisateurs n’osent même pas envisager.

Commentaires

2-1
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC environ 4 heures
SFC2 / CHAMPIGNEULLES RC et EPERNAY RC / SFC : résumés des matchs environ 4 heures
1-3
EPERNAY RC / SFC environ 11 heures
4-0
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM environ 24 heures
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM et 2 autres : résumés des matchs environ 24 heures
2-7
FC FREYMING HOCHWALD / U15-2 1 jour
2-2
U15-2 / FC BEAUSOLEIL 1 jour
U15-2 / US NEUFGRANGE SILTZHEIM et 2 1 jour
Yolande Bitsch, Florian Schmitt et 4 autres personnes ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 1 jour
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! 2 jours
5-2
U19-1 / ASI AVENIR FOOTBALL (senior) 5 jours
U19-1 / ASI AVENIR FOOTBALL (senior) : résumé du match 5 jours
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! : nouvelles photos 5 jours
Les Féminines du SFC à l'Olympique Lyonnais ! 5 jours
U19-1 : nouveau joueur 5 jours

PAROLES DE COACH

« La défaite à Metz est difficile à encaisser car les joueurs ont fait le match qu’il fallait même si nos trois erreurs nous coûtent cher au final. Jouer 86 minutes à 10 à l’extérieur face à une équipe qui présentait de nombreux joueurs professionnels représentait une tâche difficile.

Mes joueurs auraient même pu et dû ouvrir le score car les occasions étaient nombreuses, même à 10. Mais nous manquons cruellement de réussite et aussi de chance... Le 2ème but qui aurait dû être refusé pour cause de position de hors-jeu du buteur quelques secondes plus tôt avant le but en est la preuve.

Ça commence à faire beaucoup de décisions arbitrales qui nous sont défavorables depuis le début de l’année (Nancy, Tremery, etc.). L’expulsion, elle, n’est pas scandaleuse mais n’aurait pas été sanctionnée par tous les arbitres à toutes les équipes à la 4ème minute de jeu...

J’espère que la roue va tourner, car la situation devient préoccupante. À ce titre, la réception de Nancy samedi devient importantissime.... »  

Sébastien MEYER, coach SFC