1 754 662 visites 4 visiteurs

CDF : les réactions d'après tirage

10 janvier 2017 - 15:41

 Ce lundi soir se tenait le tirage au sort des 16èmes de finale de la Coupe de France.

Effectué en direct du Parc OL de Lyon, il désignait les rencontres qui seront jouées les 31 janvier et 1er février prochains.

Pour la troisième fois consécutive dans cette édition, le SFC recevra une équipe de Ligue 2 : le Chamois Niortais FC

Voici les premières réactions : 

"Avant de parler du tirage, je voudrais remercier à nouveau tous les bénévoles qui nous ont permis de jouer contre Reims dans les meilleures conditions et ainsi permis de créer l'exploit. Concernant le tirage, on voulait tous tomber contre une L1 mais on ne va pas se plaindre, Niort est une équipe pro et nous sommes très heureux de les accueillir au stade de la Blies. Nous allons tout faire pour atteindre les 8e de finale, ce qui serait vraiment historique pour le club. Il faut tout de même garder les pieds su terre car ce n'est pas parce qu'on a éliminé plusieurs L2 que ça va être facile, loin de là! On compte bien évidemment sur le soutien de nos supporters pour créer un nouvel exploit!"
Metin KARAYER, défenseur SFC

"Nous allons jouer une sixième ligue 2 en l'espace de 3 ans donc je suis satisfait du tirage qui est encore une fois compliqué car cela relèvera de nouveau de l'exploit de passer ce tour , on devra de nouveau mettre tous les ingrédients qui ont fait qu'on a réussi à passer contre Valenciennes et Reims mais cela nous laisse aussi une chance de franchir ce cap pour espérer aller un peu plus loin."
Florian TRIMBORN, gardien SFC

"L'Olympique de Marseille,le Paris Saint Germain ou Monaco que je souhaite à nos amis de Lunéville. Les Herbiers Bergerac la catastrophe avec tout le respect que j'ai pour eux, d'y aller jouer en milieu de semaine...
C est donc un tirage raisonnable surtout du fait de continuer de jouer chez nous à la Blies. OUI Niort pensionnaire de ligue 2 nous a été désigné. Même si tous les médias nous voient passer et que notre cote va fondre chez les bookmakers comme neige au soleil ce match sera beaucoup plus compliqué . Nous ne sommes plus les vulgaires amateurs au demeurant sympas respectueux de la hiérarchie mais bien au contraire des serial killers de Ligue 2. Notre adversaire en est bien conscient lui qui aura à cœur d'effacer le revers de Sarre Union l'an passé dans cette même compétition. Nous vivons que des instants de joie depuis deux ans et quoiqu'il arrive Sarreguemines avec son staff ses joueurs éducateurs et bénévoles marquera pour longtemps le monde du football français.
COME ON SFC"
Christophe MARIE, président SFC

"Une petite déception car on ne reçoit toujours pas une équipe de Ligue 1 mais on va pas faire la fine bouche quand même. Je pense que ce match va être encore plus difficile que les précédents car en gagnant 4 fois de suite contre une équipe de Ligue 2 ils savent que ce n'est pas de la chance donc on est "presque" attendu par l'adversaire maintenant. Va falloir se préparer à nouveau pour ce grand rdv et j'espère que l'équipe passera encore un tour supplémentaire."
Hassan M'BARKI, capitaine et buteur SFC

"Évidemment que je rêvais d'une Ligue 1 et même d'une très grande Ligue 1 (Marseille, Paris, Lyon ou Monaco) mais ne perdons pas la tête, être encore en lice à ce stade de la compétition est le rêve des 6000 clubs engagés dans cette 100ème édition de la Coupe de France. Niort sera la 6ème Ligue 2 à venir au stade de la Blies en à peine plus de 2 ans. C'est une nouvelle montagne qui se dresse devant nous au vu des moyens qui nous séparent. Nous naviguons en plein rêve avec cette génération d'exception et cet entraîneur emblématique. À chaque tirage au sors, je mesure l'admiration que les grands noms du Football ont pour notre club. Quelle fierté..."
Dan LAMBERT, directeur sportif SFC

Commentaires

PAROLES DE COACH

« Très frustré et déçu pour les joueurs suite à cette défaite. Je ne suis pas persuadé que c’est l’équipe la plus méritante qui ait gagné samedi. Notre adversaire a frappé trois fois au but sur des erreurs individuelles de notre part et marqué par deux fois...  

Nous avons maîtrisé le ballon et aussi le match, surtout en deuxième mi-temps, mais nous manquons clairement de réussite dans les deux zones de finition... C’est cruel, car nous réalisons des prestations intéressantes collectivement mais les garçons ne sont pas récompensés sur le plan comptable...  

On va continuer à travailler pour retrouver la réussite. »

Sébastien MEYER, Coach SFC