1 609 292 visites 9 visiteurs

Sébastien MEYER : Mon équipe a du talent

11 janvier 2017 - 17:28

Tombeur de Reims (2-1, L2) en Coupe de France ce week-end, le Sarreguemines FC (CFA2) affrontera Niort (L2) en 16es le 1er février. Entretien avec le coach Sébastien Meyer.

Comment ce 32e de finale face à Reims s'est-il déroulé ?
"La victoire n’a pas été facile à décrocher. Malgré son statut de favori, Reims se méfiait de nous. Après avoir éliminé Valenciennes au 8e tour, ce deuxième succès d’affilée face à un club de Ligue 2 nous ouvre à nouveau le sportes des 16es. Les garçons étaient très frustrés l’an dernier après l’élimination à ce niveau de la compétition face à Granville (3-1, CFA2). Ils tiennent l’occasion d’écrire une nouvelle page de l'histoire du club et de la région."

Cela devient une habitude pour le club de réaliser des performances face aux pros.

"Cette équipe prouve à chaque sortie qu’elle a du talent et qu’elle mérite d’être encore en course. Evidemment, il nous serait difficile de rivaliser toute une saison avec ces équipes de l’élite. Je n'oublie jamais de le répéter aux joueurs afin qu’ils gardent les pieds sur terre. J’évite de leur adresser trop de louanges et je les pousse à rester concentrés sur ce qu’il nous reste à accomplir."

Quel est votre objectif pour le prochain tour ?
"Ce 16e de finale face à Niort sera compliqué à négocier. Nos adversaire sont des professionnels, ils ne commettront pas l’erreur de nous prendre de haut. Et puis l’actuel entraîneur des Chamois, Denis Renaud, était à la tête de l'USJA Carquefou lors de son fabuleux parcours en coupe en 2008 (ndlr : élimination en quart de finale face au Paris SG). Il est très bien placé pour savoir que les formations du CFA2 sont pleines de ressources ! J’espère que nous poursuivrons sur notre série."

Source : www.fff.fr
 

Commentaires

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC