1 440 817 visites 16 visiteurs

CFA2 : A Sarre Union pour repartir de l'avant

18 février 2017 - 09:58

Après l’engouement suscité par la Coupe de France, Sarreguemines est revenu au calme hebdomadaire du CFA 2. Avec quelques difficultés pour l’instant. Rebond attendu ce samedi à Sarre-Union.

En habitué, Christophe Marie l’avait prédit. Le 31 janvier, quelques minutes après la sèche élimination en Coupe de France par Niort (3-0), le président de Sarreguemines, les yeux rougis, regrettait : « Ça y est, c’est fini. Demain, on ne parlera plus de nous. » Cette semaine, Sébastien Meyer est même allé plus loin. « C’est une nouvelle saison qui commence , témoigne l’entraîneur du SFC. On le savait. Après ce qu’on a vécu, surtout en termes d’émotions, les joueurs ont dû se remettre à l’équilibre. On repart sur un nouveau cycle. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci n’a pas débuté sous les meilleurs auspices. Après un match remis contre Illzach-Modenheim le 4 février, les Faïenciers ont retrouvé le championnat pour la première fois depuis presque deux mois, samedi dernier, avec une lourde défaite à domicile contre Haguenau, 4-1. « C’est une décompression prévisible, détaille Sébastien Meyer. L’an dernier, après notre élimination contre Granville, on était aussi en difficulté. » En effet, les Sarregueminois avaient difficilement battu Illzach (4-3) puis Épernay (2-0), avant de chuter deux fois contre Biesheim, alors dernier (2-1), et Pagny (4-3).

Beaucoup d’absences

Bien qu’elle soit lourde, cette défaite face à Haguenau n’inquiète pas plus que ça Meyer. Le nul obtenu contre Forbach, ce mercredi en match en retard (0-0), l’a même rassuré. Si ce score vierge contre la lanterne rouge du groupe est loin d’être une bonne opération sur le plan comptable, l’entraîneur y a vu du bon. « On a largement dominé le match. On manque de réussite devant le but mais la victoire penchait de notre côté. On est sur la bonne voie. »

Le tout, avec un effectif largement décimé. Pour ce derby, Sarreguemines se présentait sans Benichou, Barry (suspendus), Miceli (malade) et Dekoun (blessé). « J’ai dû réorganiser l’équipe et ce n’est pas simple pour trouver des automatismes entre les joueurs, notamment dans le secteur défensif. Heureusement, j’ai un effectif assez large avec l’équipe B qui joue le haut de tableau en DH », relativise-t-il.

Parmi toutes ces absences, c’est celle de Dekoun qui l’inquiète le plus. Le milieu défensif souffre d’un début de pubalgie et pourrait ne pas revenir de sitôt. « C’est un gros coup dur car c’est le leader charismatique de ce groupe, c’est lui qui donne le ton », regrette Sébastien Meyer, qui devrait bientôt pouvoir utiliser son renfort, Brian Babit, remis de sa blessure à un pied contractée début janvier.

Peut-être même dès le déplacement à Sarre-Union, ce samedi. En Alsace, ce sera déjà l’heure de redémarrer la machine. Et de se rappeler aux bons souvenirs de la deuxième partie de saison 2016 quand Sarreguemines, cinquième de son groupe au moment d’affronter Granville, avait terminé en boulet de canon pour accrocher la troisième place.

Source : Le Républicain Lorrain
Crédit Photo : Frédéric LAUER

Commentaires

8-2
U15-2 / REDING AS 31 minutes
U15-2 / REDING AS : résumé du match 31 minutes
1-4
SIERSTHAL E. P.R. / SFC3 environ 1 heure
SIERSTHAL E. P.R. / SFC3 : résumé du match environ 1 heure
Résumé SFC vs LUNEVILLE (1-0) environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) : nouvelles photos environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) environ 3 heures
SFC 2 vs APM METZ ( 2-0 ) et SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) environ 3 heures
2-0
SFC2 / AM. DU PERSONNEL MUN environ 3 heures
SFC2 / AM. DU PERSONNEL MUN : résumé du match environ 3 heures
SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) : nouvelles photos environ 3 heures
SFC FEMININES vs AS RECH FEMININES ( 6-1 ) environ 4 heures
1-2
STRG PIERROTS VAUBAN / SFC 1 jour
STRG PIERROTS VAUBAN / SFC : résumé du match 1 jour
3-1
REDING AS / U13-1 1 jour

PAROLES DE COACH

La 100ème de mon équipe en CFA2 restera comme une belle journée.

Pour le plus long déplacement de la saison à Prix-lès-Mezieres, équipe qui n'avait perdu qu'à une reprise à domicile et qui venait de battre le leader Schiltigheim, on savait que la tâche serait ardue mais mes garçons, malgré les absences, ont encore une fois fait preuve d'ambitions dans le jeu.

Le terrain difficile n'aura pas empêché mes joueurs d'avoir des intentions offensives.

Même si on a manqué d'équilibre dans le jeu et même si je regrette notre relâchement fâcheux à 0-2, je suis content de la prestation et surtout de la réaction après l'égalisation pirisienne.

On a continué à se créer de nombreuses occasions. Mon groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.

Sébastien MEYER, coach SFC