1 726 387 visites 5 visiteurs

Europa League : Metin Karayer n'en revient toujours pas

9 juillet 2017 - 09:30

Tout juste arrivé au Progrès Niederkorn, l’ex-Sarregueminois Metin Karayer a contribué à l’élimination des Glasgow Rangers au 1er tour préliminaire de la Ligue Europa

Au rayon des exploits, Metin Karayer a du stock en magasin. À l’époque où il évoluait à Sarreguemines (2010-2017), le défenseur central (25 ans) a, grâce à la Coupe de France, considérablement fourni son tableau de chasse en y épinglant quelques clubs de Ligue 2 : Dijon, Valenciennes (2 fois) et Reims ont tous mordu la poussière au stade la Blies et Karayer n’y est pas pour rien. Des souvenirs à jamais gravés.

« Dans l’histoire du football luxembourgeois »

Mais, mardi soir, question sensations fortes, Karayer a sauté « un ou deux crans », comme il le dit. Avec le Progrès Niederkorn, qu’il a rejoint cet été, il a sorti les mythiques Glasgow Rangers, au 1ertour préliminaire de la Ligue Europa. Après une courte défaite à l’aller à Ibrox Park (1-0), le club luxembourgeois, dans un stade Josy-Barthel en feu, l’a emporté 2-0, presque sans trembler. « C’est la Coupe d’Europe, une équipe étrangère, pas n’importe laquelle d’ailleurs, un engouement de dingue, jamais je n’aurais imaginé vivre un truc pareil », raconte Karayer.

« On a bien défendu, en bloc, sans paniquer , poursuit-il. On savait qu’avec la chaleur, à laquelle les Rangers ne sont pas habitués, il allait y avoir des espaces au fil du match. »

Un scénario qui s’est déroulé comme prévu ! Un premier but juste après l’heure de jeu, un second à un quart de la fin, une défense, où Karayer s’est déjà imposé, qui met les barbelés et le tour est joué : le Progrès remporte le premier match européen de son histoire et se qualifie pour le deuxième tour. « C’est un exploit. On est rentré dans l’histoire du football luxembourgeois , s’enthousiasme le Mosellan. Hier soir (mardi), c’était la fête au Luxembourg (rires). »

Mais, peut-être plus que cette victoire au match retour, Karayer gardera en mémoire la défaite de l’aller, en Écosse. Ibrox Park oblige. « Jouer devant 50 000 personnes, c’est bluffant. Aux vestiaires, on n’entendait pas l’ambiance. Mais, quand on est entré sur le terrain… On a mis cinq minutes à s’en remettre ! Si on m’avait dit un jour que je vivrais ça… C’était un rêve d’enfant ».

Au club depuis trois semaines, Metin Karayer pouvait difficilement rêver meilleurs débuts. Mais ce n’est peut-être pas fini. Au prochain tour, le Progrès croisera l’AEL Limassol. Le club chypriote n’a peut-être pas la renommée des Glasgow Rangers. Mais l’exploit pourrait être tout aussi retentissant.

Source : Le Républicain Lorrain
Crédit Photo : Le Républicain Lorrain

Commentaires

1-2
U19-1 / VANDOEUVRE US 1 jour
U19-1 / VANDOEUVRE US : résumé du match 1 jour
0-1
PRIX LES MEZIERES AS / SFC 1 jour
PRIX LES MEZIERES AS / SFC : résumé du match 1 jour
1-0
U17-1 / NEUNKIRCH 2 jours
U17-1 / NEUNKIRCH : résumé du match 2 jours
1-0
EPINAL / U15-1 2 jours
EPINAL / U15-1 : résumé du match 2 jours
Yolande Bitsch, Denis Spohr et 5 autres personnes ont pronostiqué SFC Saison 2017-2018 3 jours
SFC Saison 2017-2018 : nouvelle journée 4 jours
1-1
SFC / FC TREMERY 5 jours
SFC / FC TREMERY : résumé du match 5 jours
Soirée Beaujolais Nouveau au SFC ! 8 jours
4-1
U17-2 / PAYS DE BITCHE 2011 9 jours
U17-2 / PAYS DE BITCHE 2011 et REDING AS / U17-1 : résumés des matchs 9 jours

PAROLES DE COACH

« Il demeure de la frustration après le match nul à Biesheim. Je pensais qu’on avait fait le plus dur en ouvrant le score... Je suis surtout énervé de prendre deux buts en contre-attaque à l’extérieur. On a manqué de maturité et de maîtrise.  

L’équipe remaniée en raison des nombreuses absences n’est pas une excuse. Nous avions les arguments pour mieux faire! Néanmoins, prendre un point à l’extérieur n’est jamais une mauvaise opération.  

On va s’en contenter et profiter de notre premier week-end de repos depuis la 17 juillet pour préparer au mieux la réception de Trémery du mercredi 15 novembre »  

Sébastien MEYER, coach SFC