2 037 527 visites 10 visiteurs

Amnéville en N3 : Quand la réalité dépasse la fiction

23 septembre 2017 - 09:39

Après plus de trois mois d’incertitudes et de revirements en tout genre, les dirigeants amnévillois ont eu gain de cause. La Fédération française a finalement validé la montée du CSOA en National 3.

Le feuilleton de l’été a enfin trouvé son épilogue. Après un énième rebondissement et un nouveau suspense qui durait depuis mardi après l’avis favorable rendu par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) : Amnéville jouera bel et bien en National 3 ! Le Comité exécutif de la Fédération française a tranché en sa faveur, ce vendredi.

Privé d’une montée – obtenue sur le terrain en mai dernier – pour des raisons d’ordre financier, le CSOA s’était engagé dans une bataille administrative et juridique. « Une véritable torture psychologique », selon le président François Ventrici, aujourd’hui « soulagé », « heureux » et « comblé ». « Jusqu’ici, on a traîné comme un boulet ce sentiment d’injustice, cette vilaine impression que la morale n’avait pas sa place dan s le football alors qu’on avait tout fait pour être dans les clous », raconte le dirigeant amnévillois.

Épaulé par son avocat, Franck Casciola, son expert-comptable, Romain Knob, et la municipalité amnévilloise par le biais de l’ancien joueur du club, Arnaud Szymanski, François Ventrici peut enfin savourer les fruits « d’un travail bien fait ». « Mon comité directeur n’a jamais rien lâché , poursuit-il. Quant aux joueurs, ils m’ont accordé leur confiance jusqu’à la fin de cette bataille. Je suis heureux, aujourd’hui, de leur rendre cette confiance. »

Désormais, ce sera à eux de jouer. Loin des bureaux. « Malgré quelques départs, on a un groupe de qualité et tout à fait compétitif pour le National 3 , assure le président du CSOA. On va tout faire pour se maintenir. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’on n’aura pas été à la hauteur sur le terrain ! »

« La réalité a dépassé la fiction »

Éviter cette sortie de route sportive sera évidemment l’une des missions de Cédric Léonard. Un entraîneur qui a accueilli la nouvelle avec « beaucoup de joie, mais sans euphorie. » Car, dit-il, « je n’y croyais plus. On était reparti en Régional 1 et j’avais fait une croix sur la montée avant qu’on soit rappelé d’urgence par le CNOSF. Au final, on a tous le sentiment que la réalité a dépassé la fiction. On peut dire qu’Amnéville est monté deux fois ».

Le technicien espère également que la conclusion de « cette incroyable aventure » va « souder un peu plus » un groupe qui restait sur deux succès en championnat régional. « Si l’issue avait été défavorable, je les aurais sans doute ramassés à nouveau à la petite cuillère », devine Cédric Léonard qui va désormais devoir se pencher sur un calendrier « pire que celui d’une équipe de Ligue 1 ».

Après un tour de Coupe de France programmé ce dimanche à Châtel-Saint-Germain (R4), Amnéville va, en effet, débuter son championnat avec la bagatelle de cinq matches en retard. « Ça va être compliqué, il va falloir vite apprendre, mais le président et le comité ont fait un tel travail qu’on a le devoir de leur renvoyer l’ascenseur par nos résultats sur le terrain », conclut l’entraîneur amnévillois.

Source : Le Républicain Lorrain

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 9 Dirigeants
  • 17 Entraîneurs
  • 3 Arbitres
  • 27 Joueurs
  • 124 Supporters